Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce n'est pas de foot pro que je vais vous parler, mais de fric. Ce qui somme toute est une pure banalité dans ce petit monde-là. Déjà, ça commence avec Canal +. Il faut être abonné à une chaîne de télé payante pour regarder le sport le plus populaire en France. On appelle ça l'égalité dans la vie de chaque jour.

 

Mais revenons à notre grand ami le Qatar. Son prince est le boss à 100% du PSG et l'émirat sponsorise aussi le club de Barcelone. 170 millions d'euros sur 6 ans pour avoir son nom sur les maillots. Autrefois, le Barça s'enorgueillait de n'avoir gratuitement que UNICEF sur ses maillots. Mais depuis le Qatar, et ses pétrogazodollars qui n'ont pas d'odeur eux, a une fondation: Qatar Foundation « pour l’éducation, la science et le développement communautaire », créée par le cheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani, émir du Qatar. On ne sait pas si cette fondation arme également les fascistes islamistes en Afrique.

 

Bon et le PSG club français du Qatar par rapport à la taxe de 75% sur les enbtreprises avec des salaires à plus de 1 million d'euros?

 

Entre le lissage des revenus sur 5 ans, les exonérations prévues par le régime fiscal des impatriés et des montages plus exotiques encore, le PSG et ses 12 millionnaires, comme les joueurs phares de la ligue 1, peuvent largement échapper à la taxe comme à l’impôt.

Le « droit à l’image collective », le président de la L1 Frédéric Thiriez l'a négocié à l’Elysée du temps de Sarkozy.

Quant aux très gros salaires du football, il y longtemps que les revenus qu'ils touchent sont inférieurs à ceux qu'ils accumulent via leurs contrats de sponsoring.

L'arrivée de David Beckham au PSG est à ce titre exemplaire: 20% de royalties sur la vente de maillots à son nom. Soit 22 euros par maillot. Ce qui pourrait représenter 2,3 millions d'euros sur les cinq mois de sa pige parisienne,

Et s'il n'a pas souhaité toucher de salaire, c'est pour ne pas que le Fisc mette son nez dans ses 30 à 35 millions d'euros de revenus générés par ses contrats d'image ainsi que ceux de sa femme. Pas de salaire. Pas d'impôt. Les Beckham ont préféré se domiciler à Londres.


A part ça, le Qatar est notre grand ami. Grâce à lui, on a même un printemps arabe en France. Ce n'est pas un poisson d'avril. Via un société de droit luxembourgeoise ( le grand-duché, paradis fiscal membre de l'UE), il est en voie d'acquérir 100% des magasins Le Printemps.

 

Commenter cet article

D
Merci pour le temps que vous passez sur ce blog et les informations que vous faites figurer. En tout cas c’est un blog utile de plus il est facile à consulter. Bonne continuation pour ce
merveilleux travail.
Répondre