Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

 Cliquer pour agrandir l'image - Vautours à la curée - http://biodiversite.blogscg12.fr/wp-content/uploads/Vautours-23.jpg 

  Le secrétaire général de la CGT a estimé jeudi que l'annonce de la suppression de 8 000 emplois en France par PSA Peugeot Citröen constituait un "séisme" et a déploré que le gouvernement n'ait pas annoncé de mesures d'urgence face aux plans de licenciements lors de conférence sociale. Il a par ailleurs prévenu que sa centrale allait "réagir". (dixit le journal l'Humanité)

  "Je rappelle qu'il y a un an, nos représentants avaient déjà donné cette information. Sans doute que le contexte électoral ne se prêtait pas à la confirmation de ce séisme", a déclaré le responsable de la CGT sur France Inter. Selon lui, PSA ne parle que "des salariés estampillés Peugeot", sans compter les intérimaires, la sous-traitance et les emplois induits.

  "Dès lors que Peugeot annonce la suppression de 8 à 10.000 emplois, il faut multiplier par trois, voire quatre, pour mesurer l'impact en terme d'emploi pour l'ensemble du pays", a-t-il indiqué, assurant que la CGT allait "réagir". "Nous n'allons pas prendre pour argent comptant cette annonce brutale de suppression d'emplois", a prévenu le secrétaire général de la CGT.

  "Ça illustre la nécessité de prendre des dispositions d'urgence face à ces restructurations, ces plans de licenciements", a précisé le leader de la CGT. "Je regrette qu'à la conférence (sociale), il n'y ait pas eu dans les conclusions du Premier ministre de mesure pour faire face à cette urgence", a-t-il ajouté. "Il y a une série d'initiatives à prendre et qui dépend des pouvoirs publics pour empêcher d'être uniquement spectateur de ce que décident des firmes comme PSA."

 

  PSA a annoncé ce jeudi l'arrêt de la production dans son usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en 2014 et la suppression de 8.000 emplois en France, après avoir enregistré une perte nette au premier semestre. La question de l'avenir du site d'Aulnay était posée depuis la révélation en juin 2011 par la CGT de documents confidentiels envisageant cette fermeture en 2014.

  Oui, mais comme le redit la CGT, lors de la conférence sociale des 9 et 10 juillet, le premier ministre de François Hollande n'a rien acté, dans ses conclusions, pour faire face à l'urgence des nombreux plans de licenciements qui s'abattent sur l'économie française. Alors, le changement, c'est toujours maintenant dans la manière d'affronter le patronat, ou c'est pour la saint Glinglin?

 

 

Entre 1.300 et 2.000 personnes, dont deux candidats à l'élection présidentielle, ont manifesté contre une évenutelle fermeture de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois.

Commenter cet article

sorcière and co 15/07/2012 18:47

peugeot tu casses, je boycotte peugeot
à chaque casse boycott du casseur