Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le Mantois hier et aujourd'hui

triple zéro

 

     Cette semaine, beaucoup de prétendants se sont bousculés au portillon. Que les exclus ne m'en tiennent pas rigueur, nul ne sera épargné pour figurer sur le podium.

     Ont donc obtenu la médaille du Triple Zéro:

 

     Dans la catégorie "Ramasseurs de voix pour Nicolas Sarkozy":

     Gérard Longuet, ministre de la Guerre. A gratifié, avec effet rétroactif au 1er janvier 2011, les généraux français d'une augmentation mensuelle de 320 à 560 euros (la solde minimum dépassait déjà les 5 000 euros) et, dans une moindre mesure toutefois conséquente, les officiers subalternes, quand l'ensemble des personnels dépendant de l'Etat subit un gel de ses rémunérations pour 2011 et 2012.

 

     Dans la catégorie "Mémoire des ânes":

     Fabienne Gibondeaux, adjointe (Europe Ecologie-les Verts) au maire de Paris, chargée des espaces verts. Pour sa directive notamment concernant le cimetière du Père Lachaise, souhaitant privilégier les fleurs (naturelles) et les petits oiseaux (en vrai eux aussi) plutôt que la découverte des tombes des personnalités ou le recueillement sur les sépultures des héros morts pour la France, comme au Mur des Fédérés.

 

     Dans la catégorie "Chevalier blanc":

     Jean-Pierre Chevènement, sénateur en exercice, ancien ministre, ancien maire de Belfort, ancien Président du conseil général du Territoire de Belfort (et les indemnités qui pourraient aller avec). Occupe un appartement de 120 m2, près du Panthéon à Paris, pour un loyer de 1 519 euros, alors que le prix moyen dans ce 5e arrondissement est de 7 987 euros le mètre carré, tout en étant propriétaire de 2 appartements en Île-de-France dont il perçoit les loyers.

 

     Dans la catégorie "On n'est jamais assez riche":

     Jean-François Copé, big boss de l'UMP, député en exercice, avocat d'affaires, maire de Meaux, ancien ministre (et les indemnités qui pourraient aller avec). A fait paraître, aux Galeries Lafayette (publicité gratuite) sa liste de mariage consultable en ligne. Pas du gobelet en carton, mais 12 coupes de champagne à 800 euros. Pas de la vulgaire assiette de table, mais une douzaine entre 600 et 1080 euros le service. Comme un peignoir gris ceinturé à 154 euros pour le jeune époux et au même prix, mais dans un ton plus féminin  pour madame. Pour les plus chiches de ses gracieux donateurs: la boite à coton tiges verre-métal d'une valeur de 15, 90 euros. On est de l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP), ou on ne l'est pas.

Commenter cet article

le Mantois hier et aujourd'hui 04/12/2011 19:52

très amusant, avec cependant la triste réalité des personnages politiques qui officient en période de crise ( crise qu'ils entretiennent avec beaucoup de persévérance)
notation puisque c'est la mode à poursuivre pour épingler tous ces nuisibles