Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour  la promotion de Pâques, Francois Hollande a décoré un certain nombre de patrons dans l'ordre de la Légion d'honneur.

Pas au titre de leur résistance contre l'occupant nazi et ses collaborateurs du gouvernement Pétain. A cette époque, le patronat français était plutôt dans ce camp.

 

Alors, on peut décorer un patron pour services rendus à la nation. Ce fut le cas le 2 avril 2013 pour Yvon Gattaz qui s'est vu adoubé grand-croix de cet ordre, ce qui est la distinction la plus élevée pour la Légion d'honneur.


Mais Yvon Gattaz, c'est qui?

Il fut le patron des patrons, au CNPF (l'ancêtre du MEDEF) de décembre 1981 à décembre 1986. Le 14 décembre 1982, il organise un meeting à Villepinte: 28 000 chefs d'entreprise expriment leurs colères contre les lois sociales (comme la retraite à 60 ans) votées par une majorité socialo-coco à l'Assemblée nationale. Pierre Mauroy, grand chambellan de François 1er, lorqu'il aborde la rigueur pour sauver la France en 1983, accorde un moratoire sur les charges sociales patronales. Dans la foulée, François 1er réhabilite le profil et la place des patrons dans la société. Oui, déjà. En 1984, le CNPF obtient la flexibilité de l'emploi par les cdd et l'intérim.

 

A l'été 2010, le même Yvon Gattaz, dans la revue Commentaires, attaque le PS dans l'opposition, mais surtout les syndicats et particulièrement la CGT "menaçants, tragiques, démolisseurs, démoralisateurs, gréviculteurs, sont plus médiatiques que le bon patron caché dans sa province sans syndicat, à la recherche du bonheur social... Le secret de l'harmonie sociale, c'est la disparition des syndicats". Puis, Yvon Gattaz fait de l'histoire sociale: "les syndicats ont été nécessaires au XIXe siècle, utiles puis abusifs au XXe siècle, inutiles et nuisibles au XXIe siècle. Ils doivent disparaître."  

 

Son fils, Pierre Gataz, patron lui aussi, est candidat à la succession de Laurence Parisot pour gouverner le MEDEF et être le partenaire social de la CFDT et consorts.

Bon, vous savez pourquoi François Hollande a fait grand-croix de la Légion d'honneur Yvon Gattaz. C'est sa feuille de route et il n'en changera pas.

 

Alors, si la rigueur c'est maintenant, la révolte aussi ?

 

Commenter cet article