Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Le perchoir désigne le fauteuil réservé au président de l'Assemblée nationale, le deuxième représentant de l'Etat après le président de la République et celui du Sénat. 11 Le Perchoir

  Le trône en avait été donné à Ségolène Royal, après un accord entre Martine Aubry, chef du Ps, et François Hollande candidat socialiste à la présidentielle. Pour cela, madame Royal avait déménagé ses cliques et ses claques dans la circonscription de la Rochelle, fief socialiste, mais ce que n'avait pas du tout apprécié le boss du Ps de la Charente-Maritime, élu de La Rochelle et candidat à la députation. Aussi, s'est-il maintenu envers et contre tous, surtout contre l'appareil du parti dont il avait été exclu sine die, malgré son soutien à François Hollande depuis toujours. D'où, peut-être, le message de la compagne du président de la République à son égard...

  De cette désunion criante entre une socialiste estampillée par son parti et un autre qui en avait été banni, celle qui se voyait sur le perchoir, perdait des plumes au premier tour de la législative. Et dès les sondages la montrant complètement déplumée au second tour, ses bons amis, qui la louaient il y avait peu, sortaient de leurs cages en vue de poser leurs fesses sur ledit perchoir. Il y avait dans cette volée jacassante, Jack Lang qui s'y mirait déjà comme en fin de carrière honorable, Claude Bartolone aigri de n'être pas ministre, Elisabeth Guigou ou Marlyse Lebranchu (sans jeu de mot pour celle-ci), d'autres encore comme le Pyrénéen Jean Glavany sans doute parce qu'il savait grimper jusqu'au sommet. Bref, tous de beaux oiseaux, qui avaient été longtemps ministres dans les temps anciens et qui, forts de cela, commencèrent à se bouffer le bec, Ségolène Royal n'étant pas encore par terre.

 

  Madame Royal renvoyée dans sa première volière et le vieux Jack boulé dans les Vosges (mais pas dans la très huppée place des Vosges à Paris où il pépie d'habitude), c'est à qui montrera son plus beau plumage pour être le phoenix en haut du perchoir

  Le premier à avoir dégainé est Claude Bartolone, dès l'aurore sur Itv, le satellite de Canal+. Mais ses camarades ne vont pas lui laisser le dernier mot. Et la suite sera plaisante.

  On appelle ça de la démocratie en France: merde alors!

Commenter cet article