Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Dans cette vieille société injuste qui asservit notre quotidien, rien ne sert d'élire une petite alternance pour gestionnaires. Les changements de l'histoire sont possibles dès que le peuple redevient souverain et le demeure. A mon niveau, ces podiums hebdomadaires de la honte, plus que décrier les nantis et les impostures de toutes sortes, se veulent un espace de réflexion et de luttes, et non de simple constatation.

     Ont donc été décorés cette semaine:

 

     - dans la catégorie "je m'en vais, mais je suis toujours là pour le business":

     La société Lejaby, qui met sur le carreau ses ouvrières françaises d'Yssangeaux, en Haute-Loire, délocalise en Tunisie et participe, en ce moment, au Salon international de la lingerie, porte de Versailles à Paris. On ne sait pas si le stand est immatriculé made in Tunisie ni combien de temps le ministre français du Commerce s'y est arrêté.

 

     - dans la catégorie "j'humaniserai le capitalisme après le 6 mai 2012":

     Nicolas Sarkozy, qui lors du G 20 de Londres en 2009, avait déjà pour point de mire les paradis fiscaux, alors qu'en 2012, 8% du patrimoine des Français, soit quelque 800 milliards d'euros, y sont toujours planqués. A mettre en parallèle avec les 150 milliards de notre déficit public.

 

     - dans la catégorie "heureux qui, comme le préfet de Mayotte":

     Le préfet de ce 101e département, français depuis peu, à qui l'Etat a conféré des pouvoirs dictatoriaux qui n'ont pas cours dans le reste de la France. A savoir, la mutation illico presto d'un fonctionnaire, surtout professeur militant de Réseau éducation sans frontière.

 

     - dans la catégorie "le docteur Sarkozy soigne sa clientèle":

     Les centaines de millions d'euros accordés aux toubibs hospitaliers et une retraite anticipée, pour résorber leurs RTT non prises. Mais rien pour le bas-peuple du personnel soignant.

 

     - dans la catégorie "l'éthique sportive me perdra":

     David Douillet qui, avant d'être ministre des Sports, se faisait rémunérer "forfaitairement et hors taxes et hors frais de déplacements" 12 500 euros l'inauguration d'une salle de sport à son nom, assortie d'une petite apparition en kimono.

 

     - dans la catégorie "je roule à toute vitesse à contre-sens, mais c'est pour le bien public":

     L'escorte ministérielle de Nadine Morano qui, à vive allure et à contre-sens dans Paris, a renversé un piéton justement sur un passage réservé aux piétons: 90 jours d'ITT pour l'inconscient.

 

     - dans la catégorie "coïncidence désintéressée":

     la direction nationale de communication de la Gendarmerie, invitant l'ensemble des pandores "jusqu'à la fin du mois d'avril 2012, à valoriser nos actions en matière de lutte contre les atteintes aux personnes, les cambriolages et les incivilités". Après, ce n'est plus la peine.

 

     - dans la catégorie "souriez, c'est pour la photo en vue de ma réélection":

guyane001.jpg

     - La grande vadrouille en Guyane gauloise sur une pirogue baptisée étonnamment "Egalité". Avec, dans le rôle du sourire de circonstance: le président de la République, candidat sans être candidat; dans le rôle je suis septique pour mon avenir, la ministre de l'Outre-mer; dans le rôle pourvu que je ne sois pas à bord de Costa croisières, Nathalie Kosciusko-Morizet; dans le rôle du crispé à qui on n'a pas fourni de gilet de sauvetage, ni peut-être de gilet anti-balles, le ministre de la Police; avec en guest stars: un préfet et un officier (tiens de l'aviation sur les flots) dans leurs rôles respectifs; le garde du corps présidentiel, le regard fixé sur la ligne bleue des Vosges, au cas où Angela Merkel passerait le Rhin durant que Nicolas Sarkozy prend l'air (et aussi l'eau) sur un fleuve amazonien.

Commenter cet article