Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

"Oui", a répondu sans ambages, Najat Vallaud Belkacem, ministre et porte-parole du gouvernement, vu que 8 de ses collègues dépassent le millions d'euros en patrimoine, dont 3 sont imposés sur la grande fortune.


Claude Bartolone, président socialiste de l'Assemblée nationale, est lui vent debout contre la publication du patrimoine, notamment celle concernant les parlementaires. Et on se demandait pourquoi.

 

Le Canard enchaîné a enquêté sur la baraque qu'occupe le président de l'Assemblée nationale. Ce qui a déplut  fortement à ce dernier. Il l'a dit en pète-sec sur Europe 1:"Voir ma maison dans le Canard enchaîné? A qui le tour? Si c'est ça la démocratie paparazzi, j'en suis pas. Depuis trente ans, j'habite la même rue en Seine-Saint-Denis"

 

Bon, le volatile n'a fait que trouver les photos sur le site des architectes qui ont construit la bicoque en 2003 et pas il y a 30 ans comme l'affirme Claude Bartolone. Ce sont "380 m2 avec garage et vue imprenable sur Paris."

 

(Capture d'écran - Agence Renaud Vignaud Associés)

 

 

 

 

Le Canard enchaîné estime sa valeur à deux millions d'euros.

Figurez-vous que l'un des architectes de ce cabinet a reçu en novembre dernier la Légion d'honneur des mains de Claude Bartolone.

En 1999, il avait été chargé d'une mission de la part du ministre de la Ville de l'époque, c'est à dire Claude Bartolone. Et l'architecte a travaillé avec le conseil général de Seine-Saint-Denis, dont le président était jusqu'en septembre dernier Claude Bartolone.

 

Bon, c'est vrai, ça fait paparazzi de dire où crèche l'un de ceux qui prônent l'austérité extrême à tous ceux qui logent dans un HLM en proie à la précarité, au chômage et sans augmentation de leur pouvoir d'achat.

 

 

Commenter cet article