Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Parlons vrai, l'hôpital public est lui aussi malade du capitalisme imposant dans l'Union européenne le principe de la concurrence libre et non faussée. De ce fait, est organisée la réduction des offres de soin dans les établissements publics, au détriment de ses personnels et des patients pour le plus grand profit des cliniques privées.

     Ce samedi, partout en France, des manifestants ont dénoncé les restucturations hospitalières, la désertification médicale en milieu rural et en banlieue ou les dépassements prohibitifs d'honoraires. A Paris, plus de 5 000 manifestants ont défilé à l'appel de la Coordination des comités de défense des hôpitaux, de nombreuses associations, de syndicats et de partis politiques. Ceux représentants la droite et l'extrême-droite française y étaient absents. Mais ceci n'est pas un hasard.

     Voulues en 2010 par Nicolas Sarkozy, les Agences Régionales de Santé travaillent à plein régime pour casser l'Hôpital public. Hélas, le directeur de l'ARS d'Île-de-France n'est autre que M. Claude Evin, ancien ministre socialiste de la Santé et membre actuellement du PS.

     L'AFP, dans son communiqué, a noté que le professeur André Grimaldi, dans son intervention à la tribune, a "provoqué les applaudissements de la foule en fustigeant le patron de l'ARS de l'île-de-France". M. Claude Evin de devrait-il pas démissionner, soit de son poste de directeur de l'Agence Régionale de Santé d'Île-de-France, soit du PS qui soutenait, lui, cette manifestation? A mon avis, la clarté en toute chose est signe d'honnêteté.

Commenter cet article