Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     europe001     Voilà, sans en référer à leurs peuples souverains (soi-disant), le Conseil européen (sauf la Grande-Bretagne et la République tchèque) vient d'adopter l'austérité et la flexibilité dans le travail à l'échelle du continent. Et ceux qui se rebelleront seront punis!

     Le Conseil européen, ce n'est pas une bande d'ectoplasmes incontrôlables et incontrôlés. il rassemble tous les chefs d'états et de gouvernements de l'UE. Ce ne sont donc pas des technocrates invisibles dans un bunker de Bruxelles.

     Ce diktat, proposé par Angela Merkel, formalise aussi que la règle d'or capitaliste doit être inscrite dans toutes les constitutions des états membres. Un ange passe, égaré, il cherche la démocratie et la souveraineté des nations.

     Bon, Martin Schulz, président socialiste du Parlement européen (élu aussi avec les voix de la droite), a tapé du pied. il n'a pas été consulté. Comme s'il ne savait pas que cela était dans la normalité de la chose européenne avalisée depuis toujours par les socialistes de tous les pays de l'UE. Un autre ange passe, lui en quête de l'Europe sociale.

 

     La semaine dernière, l'OIT, avait affirmé que l'Allemagne était l'une des causes principales de la crise en Europe. Et que poursuivre dans ce travers produirait des effets toujours plus dévastateurs. La preuve, le Portugal s'enfonce dans la spirale infernale que connaît la Grèce. Oui, mais Merkozy, le FMI et le marché n'ont rien à foutre de l'Organisation internationale du travail.

 

     Une espoir cependant: avant-hier, la grève générale contre l'austérité a paralysé la Belgique (wallons et flamands confondus). Et la CES (Confédération européenne des syndicats), qui avait soutenu tous les traités jusqu'à alors, crie aussi au loup. Que ne l'avait-elle pas dit pareillement, en 2005, comme la CGT. Enfin...

     Un espoir donc. Mais continuons le combat, sur des bases claires, contre l'exploitation capitaliste et la dictature du marché. Et pas pour ripoliner en rose bonbon l'austérité. A mon humble avis, refaire tout en rouge-vif, serait le mieux!

Commenter cet article