Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Oui, encore deux ans de rigueur et d'atermoiements devant le capital, quitte à s'abaisser carrément devant lui et renier toute idée de justice, de souveraineté et de progès social pour la France.

  Ce fut cela hier le discours de François Hollande: rien contre les licenciements boursiers, rien contre l'augmentation du pouvoir d'achat, rien pour la relance de la consommation et donc de l'économie dans notre pays, rien contre les marchés et la spéculation. Rien non plus, ou si peu audible, contre Bernard Arnault (1ère fortune de France et 4ème au monde) passant la frontière belge, ses poches bourrées de fric et ses coffres-forts bien installés dans quelques paradis fiscaux. Bernault Arnault, Grand officier de la Légion d'honneur depuis juillet 2011 par Nicolas Sarkozy, car l'un de ses potes présents au Fouquet's pour célébrer la victoire des riches et du patronat en mai 2007.

 

  Il va falloir vous serrer la ceinture, braves gens qui m'avez accordé les pleins pouvoirs en me plaçant sur le trône de l'Elysée, a dit hier à la télé, sur TF 1, la chaîne privée de Bouygues (un symbole de plus).

  Aussi, je vais augmenter les taxes et les impôts de 10 milliards d'euros. Je vais aussi ponctionner 10 milliards d'euros sur les services publics, sur celui de la Santé, sur celui de la Poste ou de la SNCF, sur celui des collectivités territoriales et même sur celui des sapeurs-pompiers ou de l'Inspection du travail, puisque ne seront épargées que la justice, l'école et la sécurité. Encore que, sur l'école par exemple (et on peut dire la même chose pour la justice et la sécurité), avec la suppression de 60 000 emplois opérée par Sarkozy, on est loin du compte avec les 1000 promis par le gouvernement de Hollande pour cette rentrée.

 

Voilà, vous peuple de France, vous jugerez de mon action en 2017, a conclu François Hollande, roi élu de notre Vème République. Sinon, mangez de la brioche en attendant.

Commenter cet article