Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

   Voilà, les tensions se sont apaisées dans la capitale de la France, avec un accord de plus sur le dos de la démocratie.  Après, l'on feindra de s'étonner que des petites gens, elles en proie à la précarité dans le travail et à une mal-vie endémique, en aient plus que marre de ce cirque politique toujours très loin de leur quotidien.

   Voilà, madame Duflot sera députée. Elle avait fait tout pour ça: avaliser une tambouille avec le Ps pour avoir sa place au soleil à Paris et même jusque sous les ors de l'Elysée.

repartition_des_richesses

  Oui, la député socialiste, éconduite de la 6e circonscription, retourne au bercail. Danielle Hofmman-Rispail le dit au JDD: "Il faut être responsable en politique. Je ne sais pas comment j'aurais vécu une exclusion du PS après 38 ans de militantisme. Assumer une division, ce n'est pas simple. Encore lundi, mardi et mercredi, je refusais mais j'ai reçu beaucoup de coups de fil, de Jean-Marc Ayrault, d'Anne Hidalgo, de Bertrand Delanoë... j'en ai eu mal aux oreilles".

  Et donc, Danielle Hoffman-Rispail boit la coupe, qu'on lui tend, jusqu'à la lie: elle sera la suppléante de Cécile Duflot pour la législative de juin 2012.

   A moins d'imaginer que, mercredi 23 mai, celle qui allait lui piquer sa place à l'Assemblée nationale, ne soit ministre de François Hollande. Dès lors, madame Hoffman-Rispail de suppléante passerait à candidate titulaire à sa réélection. Ou alors Cécile Duflot ne détient son maroquin ministériel qu'après les législatives. Et là, celle qui était sa suppléante, revient siéger au Palais Bourbon. Elle ne serait pas belle la République pour ceux qui grenouillent dans la politique.

  Bon, j'extrapole peut-être à en être par trop persifleur...

 

   Mais quelle cuisine tout de même, à ne plus s'interroger sur ces petites gens qui, avec la peste brune, dans leur immense désespoir sans avenir, beuglent "sortez les sortants!"

 

   Il n'empêche, on aura beau dire ou écrire, face à cette énième magouille politicienne, la candidature de Jean-Luc Mélenchon, à Hénin-Beaumont, face à la caïd du Fn, sur fond de souffrances sociales dans cette région asphixiée par la crise capitaliste, ça tout de même une autre gueule.

Commenter cet article

Canaille le Rouge 12/05/2012 21:32

Matelote ou gibelotte, au vin blanc ou au vin plus ou moins rouge c'est toujours une marinade ou les herbes changent le gout avec pour but d'attendrir affadir la viande et lui desserrer les fibres
pour faciliter sa cuisson.
On parle ici de cuisine singulièrement électorale mais je crois que la canaille va bientôt communiquer ses recettes et tours de mains.
Nous sommes devant la négation de la politique comme outil majeur de la citoyenneté.

Le Mantois et Partout ailleurs 13/05/2012 08:44



En matière de vin, seul le rouge se conserve. Encore faut-il que le cépage soit de qualité, le terrain rude aux climats du quotidien et le vigneron toujours présent pour le cultiver et arracher
la mauvaise herbe. Pour ma part aussi, la vie se doit d'être rouge et ample en bouche, sans m'importer l'étiquette ou le flacon pourvu que le goût chante et dure. Bien sûr, là est toute la
question... Dans le gosier, en cuisine ou en politique...