Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Du moins me semble-t-il.

Les altermondialistes, réunis durant 4 jours à Florence en Italie, ont décidé de se revoir en juin 2013 à Athènes pour "construire un premier pas vers un front social européen". Ouf, on respire, ce n'est pas aux calendes grecques...

Les syndicats européens, affiliés à la CES, appellent demain à la grève et à manifester. Mais dans ce conglomérat, les forces réformistes, qui y sont majoritaires, poussent-elles vraiment à revendiquer contre l'austérité et à peser contre l'Europe des marchés?

En France, ne parlons pas du PS et de ses alliés, englués jusqu'au cou dans les compromissions de plus en plus vives avec le patronat. Mais le front de gauche est-il à la hauteur de la situation sociale désastreuse que connaît notre pays, tant en son sein on tire à hue et à dia? Et le Pc qui ménage la chèvre et le chou en se proclamant toujours dans la majorité de François Hollande?

Pendant ce temps, les plus grosses entreprises françaises se permettent d'interpeller l'Elysée pour qu'il accentue sa politique de rigueur. Et nos chers chirurgiens font la grève du bistouri contre l'accord sur les dépassements d'honoraires qui pourtant n'est contraignant en rien.

Pendant ce temps, un sondage Ipsos signale que 64% des salariés seraient prêts à renoncer aux 35h, 59% à accepter un gel des salaires et d'autres babioles pour une régression sociale.

 

Alors, on continue à pédaler dans la choucroute?

 

Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net hébergement de photos et d'image

Commenter cet article