Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Bulletin de paie, image d'illustration.

Les Français les plus pauvres s'éloignent de plus en plus de ceux qui ont le plus de fric. Ce constat est fait par l'INSEE selon son étude annuelle sur le "Portrait social de la France", publié ce mercredi.

Oui, on tombe le cul par terre tellement qu'on ne s'en doutait pas. Et l'INSEE d'ajouter que plus on est riche, plus le patrimoine augmente. Du coup, en 2009, les 10 % de ménages les mieux dotés possèdent en moyenne 35 fois plus de patrimoine que les 50 % de ménages les moins pourvus. Des inégalités encore renforcées par les trajectoires professionnelles, les revenus d’activité influant sur les capacités d’épargne d’un ménage, donc sur la constitution d’un patrimoine. Pour preuve: l’INSEE montre que cinq années de chômage entraînent une baisse de patrimoine de 20 % en moyenne. Un cercle vicieux donc

 

Et les revenus du capital, tirés d'un patrimoine important, contribuent encore à élever le niveau de vie du ménage. Au total, 5% des Français cumulent un patrimoine supérieur à 550.000 euros et un niveau de vie supérieur à 35.000 euros, selon l'Insee.

A l'autre extrémité, 3% des ménages cumulent un patrimoine inférieur à 3.000 euros et un niveau de vie inférieur à 10.400 euros, soit environ 870 euros par mois, moins que le seuil de pauvreté fixé à 964 euros. Parmi cette catégorie, 36% sont des jeunes, 48% des personnes seules, 25% des familles mono-parentales: un chiffre multiplié par 1,7 entre 1990 et 2009.

 

Oui, la France est le 5e pays le plus riche du monde et cela ne profite qu'aux Français d'en haut. Et bien mes amis, même l'Elysée de François Hollande ne s'en doutait pas.

Commenter cet article