Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

A dire vrai, le dépeçage de l'hôpital de Mantes-la-Jolie ne date de l'élection de François Hollande. La funeste loi Hôpital-Santé-Patients-Territoires date du 21 juillet 2009, sous le règne de Nicolas Sarkozy avec pour sinistre de la Santé Roseline Bachelot, oui celle qui fait des piges sur D8 pour arrondir ses fins de mois.

Et lorsque l'Elyése UMP avait nommé Claude Evin, ancien ministre socialiste de la Santé, encarté au PS, comme directeur de l'Agence régionale de la Santé de l'Île-de-France, les moins langues de vipères avaient cru que celui-ci bouclait également des fins de mois difficilles. Or non, en plus de ses émoluments, Claude Evin mettait bien en pratique une politique d'austérité dans la santé publique, telle que l'avait décidée le gouvernement des riches et du patronat.

De-profundis


Dès juin 2010, l'Hôpital de Mantes-la-Jolie, situé au coeur d'une région sinistrée économiquement et socialement, était visé. Le directeur de l'hôpital remerciait 2 cardiologues coronarographistes et en octobre fermait le service. Le matériel, acheté depuis peu (1,2 millions d'euros), était revendu au 5ème de sa valeur. Pire, la coronarographie publique était transférée dans une clinique privée dirigée par un adjoint au maire UMP de Mantes-la-Jolie.


A l'époque, on oubliait le socialiste Claude Evin, directeur de l'ARS d'Île-de-France, (surtout du côté du parti à la rose) et on criait haro sur le baudet en la personne  de la députée UMP de la circonscription, du maire UMP de Mantes-la-Jolie et de son adjoint UMP, boss d'une clinique privée.

Pour lutter contre ce mauvais coup, un Comité Coeur-Hôpital-Mantes était fondé. Il est fort aujourd'hui de plus de 30 000 soutiens parmi la population et de 200 élus de toute tendance politique. Oui, à droite, on pratique volontiers le stylo de bois, en plus de la langue.


Et puis, alléluia dans le Mantois, François Hollande devenait locataire du palais de l'Elysée. Le changement, ça allait être maintenant, s'égosillait la ribambelle d'élus PS de la région, dont la toute neuve députée qui remplaçait la vilaine de l'UMP.

Et puis, Claude Evin, toujours socialiste, était maintenu directeur de l'ARS d'Île-de-France. Et puis Madame Touraine, ministre de la santé de l'Elysée socialiste, écrivait au maire UMP de Mantes que le partenariat public-privé et la coronarographie fermée étaient deux bonnes choses. Pire, l'hôpital public allait vendre ses terrains à la clinique privée. Stupeur, surtout parmi le PS local, lequel pour autant fut assez timide par la suite: le changement n'étant plus à l'ordre du présent.


Mais quelque peu forcée, la député PS du Mantois a enfin posé une question orale à sa copine ministre de la Santé. Oui, Mantes-Paname et ce ministère, ça allait moins vite que du temps des diligences pour se voir. Comment on dit langue de bois au PS? Ah, langue de bois comme à l'UMP?


Le 28 février, à l'Assemblée nationale, la ministre a répondu à sa copine députée du Mantois: "Je justifie  le partenariat public/privé à l'Hôpital de Mantes ainsi que la fermeture de 3 centres de cardiologie interventionnelle sur 7, dont celui de l'hôpital de Mantes". (Pour faire court)


Comment on dit langue de bois au PS? Ah, j'ai déjà posé la question. Excusez-moi, je suis à la retraite. il va falloir que je prenne rendez-vous à la clinique privée de l'adjoint au maire UMP de Mantes-la-Jolie. Tiens, je vais écrire à la Section PS de Mantes-la-Jolie. Ils me fileront sûrement l'adresse.


 

Commenter cet article

sorcière and co 01/03/2013 20:24

tant que les socialistes se couvriront entre eux, et garderont sans broncher la ligne de ceux qui mentent, il ne pourra pas y avoir d'avancée sociale, et la honte et la responsabilité retombent sur
tous les camarades "roses" qu'ils soient ou non élus

aline 01/03/2013 12:24

En fait Evin dégrossissait sous le règne et au nom de la droite à Sarko : ce travail de sape bien entamé peut continuer sous François, et ça se dit socialistes! où est le social là-dedans ? - Pour
moi l'halali est lançé, à quand la curée de l'hôpital par le privé ? Pourquoi lorsque arrivé en Urgence, le malade repart le lendemain muni d'une ordonnance de scanner, radio... à excécuter dans le
privé ? de qui se moque-t-on ? - Maintenant étudions FINEVE toujours plus ou moins bancal et se maintenant grâce aux emplâtres amis (conseil général, municipalité...) comment pourra-t-il tenir plus
longtemps et qui pourrait éventuellement reprendre le tout, on va trouver des actionnaires très intéressants? ce qui est sûr, je suis guéri de cette rosacée. A

caroleone 01/03/2013 11:28

Ah, ça c'est trop fort !!

Et comme tu racontes si bien les histoire tristes, je te pique ton article et je l'envoie sur les fesses du bouc, là, où je sais y trouver des "collègues" à la rose qui ne sent pas la rose c'est
sûr......je me mélange plus en tant qu'élue à ce genre de friandise rosée, je ne veux pas être complice comme le dit Neruda.
J'aime mieux me faire porter pâle que signer en bas de pages qui me semblent peu claires.

Amitiés mantaises qui se délitent

caroleone