Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pour cette élection présidentielle, les électeurs des USA avaient le choix entre un candidat réactionnaire plein aux as et un moins réactionnaire plein aux as lui aussi. Le premier est membre du parti qui a pour emblème un éléphant, le second adhère au parti qui a un âne dans son oriflamme. Les électeurs américains, du moins les grands électeurs, ont opté pour le second qui avait déjà passé 4 ans à défendre les intérêts du système capitaliste international (et donc le dollar) au détriment des peuples du monde entier et de la démocratie.


Chose incroyable, Barack Obama a bien voulu répondre à mes questions:

- Mister Président, allez-vous détruire l'OTAN, cette force militaire impérialiste dont vous êtes le chef suprême?

- No.

- Mister Président, allez-vous arrêter le blocus de Cuba et fermer le camp de Guantanamo?

- No.

- Mister Président, allez-vous infléchir la politique colonialiste d'Israël, dont vous soutenez l'économie à bout de bras et faire que les résolutions de l'ONU accablant cet état soient appliquées?

- No.

- Mister Président, la CIA stoppera-t-elle ses coups tordus pour déstabiliser les gouvernements qui déplaisent aux USA?

- No.

- Mister Président, les USA vont-ils redonner à l'UNESCO les crédits qui lui étaient alloués et que vous avez retirés, car cet organisme de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture avait admis la Palestine dans ses rangs?

- No.

- Mister Président, les trusts américains, dont beaucoup ont soutenu votre campagne présidentielle, vont-ils cesser de piller la planète et de détruire sa nature?

- No.

- Alors, mister Président, rien ne va changer, pour faire bref?

 

Là, Barack Obama n'a pas répondu. Il prenait en ligne François Hollande qui le félicitait pour sa réélection, plus beaucoup d'autres encore. Mais il m'a refilé sa carte de visite:

 

Les USA jugent la liberté religieuse en France et ailleurs

Commenter cet article