Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Près d'un citoyen de notre pays sur deux n'est pas parti en vacances cet été et ce taux de départ ne progresse pas depuis 10 ans. Par vacances, il faut toutefois entendre un "déplacement d'agrément de 4 nuitées minimum". Ce constat était fait par le cabinet du premier ministre François Fillon, dans sa Note d'analyse N° 234 de juillet 2011.

  On a appris depuis que ses ministres étaient partis en vacances gratos aux frais de quelques dictateurs ou monarques de droit divin. C'était cela le gouvernement des riches et du patronat que les Français ont viré le 6 mai 2012.

  Devenu sans bouilot, Nicolas Sarkozy et sa petite famille ont décidé de prendre l'air du large. Non pas à bord d'un luxueux yacht de leurs amis, mais de l'autre côté de la Méditerranée, au Maroc de son autre cher ami le roi Mohammed VI. Canaille le Rouge a glané cette information sur le journal suisse 24 heures. Je vous la donne à mon tour avec un grain de sel personnel.

 

 

Tiré dehttp://www.24heures.ch/images/logos/LogoGross.png 

L'ancien président avait laissé entendre qu'il partirait en vacances dans les jours qui suivaient la passation de pouvoirs à l’Elysée. Dès le lendemain de l'investiture de son successeur François Hollande, Nicolas Sarkozy s'est envolé pour le Maroc en compagnie de son épouse Carla Bruni-Sarkozy.

Le couple est arrivé mercredi soir à Marrakech pour une visite privée, selon des autorités locales. Tous deux ont ensuite quitté l'aéroport vers une destination qui n'a pas été officiellement précisée. Ils devraient y séjourner jusqu'au 31 mai.

«Je vais m’occuper de ma fille», aurait confié l’ex-président à des proches. Selon une autre source, Nicolas Sarkozy envisagerait de prendre «trois mois de vacances». L’ancien ministre du Travail Xavier Bertrand a, par ailleurs, laissé entendre dans un entretien accordé à l’hebdomadaireValeurs Actuelles que Nicolas Sarkozy a «besoin de se reposer et de profiter des siens et qu’il fera part de ses projets [professionnels] à la rentée».

Selon le site internet Slate.fr, Nicolas Sarkozy pourrait s'installer quelques mois dans une villa de près de 700 m2 que le couple posséderait depuis fin 2011.

A l’époque, ainsi que le relate le site internet marocain i-Biladi.com, l’hebdomadaire Al Ousboue avait indiqué qu’un riche homme d’affaires des Emirats arabes unis avait offert cette luxueuse demeure à un «chef d’Etat européen à l’occasion de la naissance récente de son bébé».

La presse marocaine rapporte également que la villa ferait partie d’un projet immobilier du groupe Emaar. Les demeures de ce standing seraient vendues à partir de 700'000 euros (840'000 francs).

Comme beaucoup de politiciens ou membres du show business, l’ancien président français et son épouse sont des habitués de Marrakech.

En 2007, pour son premier déplacement sur sol marocain en tant que chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy s’était vu mettre à disposition par le roi du Maroc Mohammed VI l’une de ses propriétés, le Jnan Kebir (en français: Le Grand Jardin) , et avait été reçu au Royal Mansour, célèbre Palace en passe de détrôner la fameuse Mamounia.(Newsnet)

Note de ma pomme: Le journal algérien Liberté dit que la bicoque des Sarkozy a pour voisine celle de Jean-Louis Borloo et de son épouse, la journaliste Béatrice Schomberg.  Il écrit aussi ceci:"Elle fait partie d’un projet du groupe émirati Emaar (un temps associé au roi du Maroc sur le projet) où les demeures de ce standing sont commercialisées à partir de 700.000 euros. Carla Bruni-Sarkozy l’avait probablement visité en décembre dernier dans la plus grande discrétion lorsqu’elle avait séjourné à Marrakech pour les fêtes de fin d'année. Le choix porté sur la ville Ocre n’étonne plus personne. C’est à Marrakech, un fief de la droite française où le candidat Sarlozy a réussi l’un des ses meilleurs scores au premier tour des élections présidentielles du vote des Français à l’étranger. Un résultat qui ne peut rivaliser qu’avec certains bureaux de vote en Israël où le candidat malheureux reste très populaire."

Mais peut-être que Nicolas Sarkozy, dans cette retraite dorée (non ocre), essaie de monter un gouvernement en exil. Il a déjà Borloo à ses côtés. On regardera, dans les prochains jours, du côté des voyages de Michèle Alliot-Marie, elle aussi a aimé se balader dans quelque démocratie arabe...

 

Maroc Sarkozy

Commenter cet article