Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mais pas dans le spectaculaire, ça se saurait. Dernièrement, il a réuni ses 22 chevaliers servants qu'il a nommés à sa gloire. Et lorsqu'il va y avoir du spectacle, les médias sont invités. Ils ont donc vu et entendu le ministre improductif dans l'industrialisation de la France et ses 22 "bâtisseurs sur le territoire", 1 par région, ses 22 "hussards made in France" comme ils les appellent aussi, défendre leur bilan. Rendez-vous compte, sur 70 909 emplois qui auraient dû être supprimés, Montebourg de France en a sauvé 59 961, soit du 84,56%. Lorsqu'on met à côté le chiffre exponentiel du nombre de chômeurs et de précaire, on en reste baba à Rome. Oui, dommage que Arnaud Montebourg ne soit pas monsignore au Vatican, on l'aurait bien vu pape dans cette Eglise qui ne fait que des miracles depuis qu'elle existe.

 

Mais redevenons laïque. Pour faire plus blanc que le panache blanc de notre bon roi Henri IV qui mit de la poule au pot sur toutes les tables de France et de Navarre, Montebourg lui va mettre du "made in France" à toutes les sauces. "Si les industriels ne savent pas faire, on va leur fournir un kit. Dites-leur de nous appeler!", a-t-il lancé à la salle ébahie. Déjà des patrons patriotes se sont croisé sous sa banière : E.Leclerc (dont j'ai parlé dernièrement). Mais ne ferat-il plus dans du surgelé qui fait le tour des marchés capitalistes avant de finir dans le caddie du consommateur gaulois? Les Galeries Lafayette vont promouvoir une liste de mariage made in cocorico. Une seule? Oui, mais c'est sans doute essentiel en ce moment dans la conjoncture économique et sociale française.

 "On a commencé à Bercy, on ira dans les théâtres de province et on finira au Palais des Congrès devant 5.000 personnes" a fini Arnaud superstar, le sauveur de la France. On aurait presque envie de pleurer tellement que c'est beau: "Arnaud, nous voilà, nous jurons, nous, tes gars, de servir et de suivre tes pas!"

 

Merde, un bateleur de foire comme ministre de l'industrie. Je n'aurais jamais cru que la République était tombée si bas.

 

Les Français incités à privilégier le made in France

 

 

 

 

Commenter cet article