Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

 

03Le classement 2012 de Challenges montre que les 500 plus riches français ont cumulé 267 milliards d’euros de gain. Soit autant que les recettes de l’État. Les 20 premiers pèsent autant que les 480 suivants. Voilà une bonne source de taxation à étudier pour réduire les déficits et la dette publique.

 

Moins d’une semaine avant l’étude par l’Assemblée nationale du collectif budgétaire 2012, Challenges relance sans le vouloir le débat sur la taxation des plus riches et sur une autre répartition des richesses en France.

 

Citant Jean-Philippe Delsol, auteur de « À quoi servent les riches » (éditions JC Lattès), le magazine a fait le calcul: « S’il fallait les redistribuer aux 8,1 millions de pauvres (en France) recensés par l’Insee, cela représenterait 33 000 euros pour chacun d’eux ».

 

Quant à résorber le déficit public de la France avec les sous des plus riches, c’est tout à fait possible. Si l’on prenait à ces 500 plus grandes fortunes les 69,6 milliards d’euros nécessaires pour combler le déficit public actuel, cela leur laisserait tout de même aux alentours de 200 milliards pour subvenir à leurs besoins cette année.

 

Les 500 plus grandes fortunes françaises souffrent (un peu) de la crise, mais elles sont tellement riches qu’elles ne s’en sont sans doute pas rendu compte.

 

Leurs revenus ont baissé de 3% par rapport au classement précédent. La faute, selon le magazine, aux « difficultés de l’économie française », à « la chute des cours de bourse et l’assèchement du marché des fusions acquisitions, dont l’activité poussait jusqu’alors la valeur des entreprises à la hausse ».

 

Oh, les pauvres, a-t-on envie de dire !

 

Source : CGT CG 08

Commenter cet article