Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et oui, braves consommateurs, la société Panzani du groupe espagnol Ebro (tiens j'aurais lustucru que c'était italien), vient d'annoncer à l'AFP qu'il y a de la bidoche chevaline dans ses raviolis au boeuf. Au fait, comment on dit ravioli en espagnol?

Les produits concernés ont été retirés de la vente et les chers clients remboursés.


"Ce n'est pas Panzani qui est à la source de cette escroquerie", a semblé dire à l'AFP Panzani. "C'est William Saurin qui nous mijote des raviolis depuis 13 ans". Merde alors, ils sont quoi ces raviolis Panzani, franco-espagnol-italien? Ou bien d'ailleurs?


La Financière Turenne Lafayette, qui contrôle William Saurin, a refusé de commenter ces informations

Nous n'achetons pas "de la viande d'origine roumaine", a dit aussi Panzani à qui on donne volontiers les bon Dieu sans confession. "Uniquement dans l'Europe des 15". Sous entendu pas dans les pays de l'Est. Et eux qui se croyaient égaux dans l'UE.

Pour autant, L'inspecteur Gadget du ministère de la consommation est parti enquêter.


Une dernière question avant d'aller vomir: Panzani et William Saurin, alors c'est pareil au nom de la concurrence toujours libre et non faussée?

L'inspecteur Gadget va s'en occuper aussi, promis.

(Wikimedia - khardan - CC)

 

La Financière Turenne Lafayette est aussi propriétaire de Paul Prédault, Madrange, Garbit. Avec un chiffre d’affaires d’1 milliard d’euros, le groupe est un acteur majeur de l’industrie agro-alimentaire en France et en Europe pour les salaisons, les conserves et les plats cuisinés. Il commercialise aussi Montagne Noire, La Belle Chaurienne, ainsi que des marques de distributeurs et du hard discount.


Mais ne le répétez pas, ça risquerait de dérégler la concurrence libre et non faussée

 

Sinon, il y a aussi le grain de sel de Canaille le Rouge, blog ici:link

 

Telex hippophagie et grand marché libre et non faussée

 

http://www.izzea.com/images/voyages-31_thumb.jpg

 

Qui dit pâtes dit Panzani (air célèbre) , parce qu'il y en a un : du cheval retrouvé dans les raviolis Panzani. Les quels, cela ne s'invente pas, ont été confectionnés chez William Saurin.

Peut-être que Spanghero (qui n'est pas le fournisseur de William Saurin qui produit pour Panzani qui...) a sortie le minerai de la mêlée, mais les autres ont bien fait circuler le ballon.

A se demander si sa suspension d'activité n'est pas une punition non pour la carambouille financière, mais pour, en se faisant prendre, l'avoir mise au grand jour.  

 

http://www.ledauphine.com/fr/images/83240a02-b29e-408b-85e3-d152250edb60/LDL_06/les-raviolis-panzani-sont-egalement-touches-par-le-scandale-de-la-viande-de-cheval.jpg

Curieux quand même comment des journaux, ayant pignon sur rue, persistent à traiter la question en rubrique "santé" et non pas entre les cours de la bourse et les faillites frauduleuses des pages économiques comme élément banal du fonctionnement normal dans l'UE.

Sur le plan sanitaire, si on en croit les services d'urgences, à part (à vérifier) un ou deux rentiers choqués qui avaient investi dans l'agro-industriel, pas de dégâts, ni victime. Ça pue plus des odeurs du système que de celles qu'auraient des conséquences d'intoxications alimentaires.

 

Commenter cet article