Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Au début, je n'y croyais pas. Je sais bien qu'elles reviennent toujours de Rome à cette époque. Mais avec ce temps pourri, j'avais pensé qu'elles seraient restées bien au chaud auprès de François du Vatican. Oui, un François ou un autre, à mon avis...


Non, je les ai toutes retrouvées, avec une heure d'avance en plus avec cette putain d'heure d'été. Pas dans mon jardin, non, je le bine trop bien pour ne pas que repoussent les mauvaises herbes et le chiendent. Non, je les ai revues dans les médias. Je pense même qu'il y a en plus à l'arrivée qu'au départ, c'est dire.

image polytech cornille havard cloche eglise


D'abord les faux-culs de la droite qui crient au scandale parce que François II des riches et du patronat fait tout pareil que Nicolas 1er aussi des riches et du patronat. Ensuite la Marine, son père et sa nièce qui veut piquer la place à sa tante qui est aussi sa maraine, et réformer son grand-père. Les yeux plus gros que le ventre peut-être parce que ça doit être du dur de chez dur. Mais dans cette famille, l'appétit vient en mangeant dit-on. Quant à vomir, c'est une habitude.


Ensuite, sur les réseaux sociaux, tous les potes de François qui n'est plus socialiste défendant sa boîte à outils et le bricoleur de génie qu'il est. Ah, dans le genre brosse à reluire, dès qu'on a un ami sur un trône, on n'économise pas son huile de coude dans le parti à la rose.


Enfin, les médias à la botte de la pensée unique, de droite ou de gauche, c'est la même qui défend l'euro et la concurrence libre et non faussée. Des fois, comme je suis un vieux con, je regretterai presque Radio Paris du temps de l'Occupation. Là, au moins, on ne parlait pas derrière un masque.

 

Bon, allez, bonnes fêtes de pâques comme il a dit Francisco l'Argentin en français dans le texte et sans danser le tango de peur de s'emberlificoter sa soutane avec celle de Benito XVI. Au fait dessous, c'est comme pour les Ecossais, ils cachent leur bourse. Même l'argent sale, me souffle mon voisin...

 

En attendant, le 9 avril 2013, ne faites pas les cloches, agissez contre le gouvernement et le patronat. Oui, comme sous Nicolas 1er, ça n'a pas changé. Le miracle de mai 2012 ne s'est pas accompli.

Commenter cet article

caroleone 02/04/2013 11:40

Bonjour Roger,

Hébé, tu leur as sonné les cloches un bon coup.....et puis qui sait, à force de leur faire ding dong, les bourses vont tomber ?

Amitiés

caroleone