Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le foot français amateur ne croule pas sous le fric mais vit grâce au dévouement de ses dirigeants et de ses joueurs. Et qu'il ne compte pas sur le foot pro pour l'aider à faire du ballon rond le sport le plus populaire dans notre pays.


Ainsi, lors des 32e de finale de la Coupe de France, nombre de clubs étiquetés L1 sont repartis avec leur part de la recette. Autrefois, mais c'était il y a longtemps, la tradition voulait que le club pro abandonne son chèque à l'équipe amateur.


Mais voilà, c'est la crise mes pauvres amis! Et il n'y a pas de petits profits. Ainsi le Stade de Reims est reparti avec 7 000 euros de Plabennec en CFA et l'AC Ajaccio avec 15 000 euros de Rouen lui en national. En général, révèle le journal 20 minutes, " mieux vaut ne pas éliminer un gros poisson pour avoir une chance d’être généreusement rétribué. Arras a ainsi récupéré le magot du PSG après sa défaite 4-3. Et Chauray, en accueillant Lorient, a récolté les 10.000 euros des Merlus, vainqueurs 5-1. "C’est pas mal pour nous. Avec cette somme, le club compte indemniser quelques formateurs bénévoles. Mais aussi investir dans des machines à laver et un bus pour les jeunes du club. "

 

Surtout ne cherchez pas une morale, il n'y en a aucune sous le règne du fric-roi dans le foot comme dans la société.

 

 

 


Commenter cet article