Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce n'est pas à cause qu'elle soit imposable sur les grandes fortunes. D'abord, il faut dire ISF: Impôt de Solidarité sur la Fortune, comme si les très riches furent un jour solidaires... Enfin, chacun appréciera.


Mais, pour en revenir à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé que pour l'Elysée, je trouve la dame quelque peu gonflée.

Elle accorde une interview au Figaro, le porte-voix historique de la droite et du patronat, pour dire qu'elle va réformer le système des retraites. Aïe, une nouvelle merde et pas à dire dans un journal de gauche qui soutient encore François II!

 

En effet, qu'est-ce qu'elle dit la gente dame: "Un effort sera nécessaire et tous les Français devront y participer". Pour ceux qui prennent encore des vessies pour des lanternes, comme les Français les moins aisés sont la majorité, ce sera à eux de cracher au bassinet, puisque madame Touraine annonce que l'augmentation de la durée de vie doit être pris en compte.


Toujours dans Le Figaro, la ministre des affaires sociales et de la Santé du palais de l'Elysée en a profité pour défendre la première année du quinquennat de François Hollande qui «restera comme une année utile pour la France et les Français. Nous avons mis en place les conditions du redressement, de la croissance et de l’emploi.»

Serge Dassault, industriel et sénateur UMP, patron aussi du Figaro, n'a pas donné l'ordre à l'un de ses porte-plumes de la contredire. Entre gens du même monde, quand on va dans le même sens, ça baigne mon coco.

Que les gros patrimoines du gouvernement lèvent le doigt!

Commenter cet article

Terrier 06/10/2013 23:46

Cet article utilise des schémas désuets : classes sociales, riches-pauvres. En somme des catégorisations binaires et trop simplistes. Comme dans les films américains où tout est simple puisqu'il y a les bons et les méchants. Beaucoup de gens sont partis de très peu, ou de très bas, pour arriver à des niveaux convenables. Mais à la condition de ne pas gémir dans sa petite situation, en jalousant les mieux nantis. Et surtout avec la ferme intention de vouloir se faire sa place au soleil en n'attendant pas l'aide des autres ou des institutions. La politique ça pourrit tout et fait perdre du temps et de l'énergie. L'important n'est pas l'appauvrissement des riches, mais l'enrichissement des pauvres. Et la réussite se fait, par soi-même, au mérite personnel.

Roger Colombier 07/10/2013 07:24

Oui, aide-toi, le ciel t'aidera. Je connais la chanson, un mauvais air qui n'empêche pas les inégalités dans notre société, tout en entraînant au statut quo. Sinon, avec leurs seuls mérites personnels, pourquoi les enfants des classes populaires réussissent moins bien que ceux des élites les plus fortunées?