Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Pareil que les ministres de la police de Sarkozy, qu'il a dit sur Europe 1. Sauf qu'il a rajouté que sa politique envers les Roms vient aussi du fait de se revendiquer militant de gauche. Un devoir moral en quelque sorte, d'où le dessin ci-dessous:

 

  Non, sans rire, parce que le sujet ne s'y prête pas du tout. Cinq jours après la conférence interministérielle sur les Roms, réunissant autour du premier ministre, plusieurs de ses ministres et des associations, paf, un bidonville d'Evry (ville dont monsieur Valls fut maire il y a peu et dont il reste conseiller municipal) a été démantelé par la police de monsieur Valls, sans solution pérenne de relogement, alors que madame Duflot, en charge du logement, rappelait hier que la circulaire permettant le démantèlement des campements avec "des solutions de relogement" doit être en vigueur ce mardi 28 août.

 

  Mais non, fidèle à sa morale (sic) et à sa ligne politique (ah ça oui), Valls a fait expulser vite fait bien fait.

  D'ailleurs il a les félicitations de la droite, laquelle en matière d'humanisme se pose là. Bruno Le Maire, ex-ministre de Sarkozy déclare: "quand il y a des choses positives qui sont faites, par exemple la politique conduite actuellement sur les Roms, ce que fait Manuel Valls ne me pose pas de difficultés".

  Oui, comme ttwitte Mehdi Mikkiche, ancien président des jeunes sarkozystes d'Eure-et-Loir, les Roms ne s'habillent pas comme tout le monde, ils "ne sont que vermine" et "ont le teint crasseux, les femmes ont des robes de velours avec des chaussettes montantes et des sabots." Et son pote de l'Ump, Franck Guillot adjoint au maire d'Ormoy-la-rivière dans l'Essonne, de proposer des emplois que l'on donnerait aux Roms, comme "planteurs de cannabis" ou "pickpockets sur la ligne 9 du métro".

Commenter cet article

C
Ah mon pauvre Roger, c'est une bande de ripoux sectaires embourgeoisés..aucun respect de l'homme à attendre de ses gens là.
Je viens de recevoir aussi du collectif Rroms que 180 Rroms avaient été expulsés d'un terrain de St priest dans le Rhône. Y a pas à tortiller du cul, à ce sujet et sur les sans papiers nous l'avons
fort bien compris, droite/gauche, kif kif bourricot.

Amitiés

caroleone
Répondre