Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

  Oui, le mode de communication de Pierre Borker, dans le 17 e arrondissement a été jugé ainsi, car "contraire à toute règle de bienséance et de bonne conduite" par l'association Actisce qui le fiche à la porte pour "faute grave".

   Mon Dieu, qu'elle est donc cet acte d'une gravité extrême qui fiche un salarié à la lourde de son entreprise? Son inconduite est-elle d'avoir fait pipi en dehors des wc? Ou ne dit-il plus bonjour à ses chefs? Ou est-il très blessant envers ses collègues de sexe féminin? Non, Pierre Borker n'a même pas eu un mot plus haut que l'autre avec quiconque dans sa boite et encore moins à l'égard de sa hiérarchie. Il a simplement sollicité par e-mail une réunion sur les conditions de travail et les salaires. Et quatre salariés, ayant répondu favorablement à son e-mail, d'écoper un avertissement.

   Du coup, révoltée, depuis lundi dernier, une grande partie de l'association est en grève. Le centre d'animation de la Jonquière est une structure municipale dont la gestion a été confiée à Actisce. Une façon de privatiser une activité municipale en somme. Pour l'instant, la ville de Paris ne propose qu'une réunion, fin avril, à l'Union locale CGT du 17e arrondissement...

 

   Ah, Pierre Borker est syndiqué à la CGT. Il est aussi cadre et même directeur adjoint dans ce centre d'animation. De plus, sur sa fiche de définition de poste, il est stipulé qu'il fasse appliquer le droit du travail et de rapporter les demandes des salariés à sa hiérarchie.

   Oui, camarades, en ce qui concerne l'épaisseur du papier-cul ou sa couleur sans doute. Mais pas autre chose, sous peine d'être irrespectueux, malséant et d'une inconduite notoire...

Commenter cet article