Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

 GROUPAMA-methode-gestion-licenciement.jpg

Cela se passe chez Simply Market, à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines. une caissière enregistre un bon de réduction de 0,60 euro présentée par une cliente. une virgule mal placée et celle-ci est gratifiée d'une réduction de 60 euros. Insupportable faute de la part d'une employée disposant de 12 ans d'ancienneté et qui a le statut de travailleur handicapé. Et donc comme il se doit dans le commerce, mise à pied conservatoire dans l'attente de son licenciement, qui advint pour "faute grave".


Oui, chez Simply Market, on ne badine pas avec les erreurs de caisse. Surtout, cette très mauvaise employée de caisse avait été déjà clouée au pilori en 2008: un avertissement pour une différence de caisse de 3 euros.  Et deux fautes en 12 ans d'ancienneté, Simply Marquet, filiale de Auchan super, du groupe Muliez, dont quelques uns de cette famille crèchent en Belgique pour échapper à l'impôt républicain français, ne pouvait que lourder son indélicate caissière.

 

Le Conseil de prud'hommes va rendre son délibéré en mars 2013.

En attendant, chaque jour que le capitalisme fait du profit sur le dos de travailleurs et des clients, il nous propose, sans doute par grande charité humaine, des bons de réduction de quelques centimes. Et le capitalisme, lui, ne se trompe pas lorsque les prix affichés en magasin ne correspondent pas du tout à ce que vous banquez à la caisse. On appelle cela du profit, c'est illicite légalement, mais jamais sanctionné par la Loi.

Comme s'il y avait deux poids et deux mesures. Non, vous croyez?

 

 

Commenter cet article