Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Si vous ne saviez pas que Florence Cassez a été libérée après 7 ans de prison au Mexique, c'est que vous ne méritez pas de vivre. Toutes les radios et les téles que compte notre hexagone furent pourtant là à sa descente d'avion. Et devant micros et caméras, elle a tenu une conférence de presse, à ses côtés, notre ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, ravi d'être sous les projecteurs des médias, comme s'il fut Zorro ayant délivré une otage des griffes de ses salauds de Mexicains.

 

Bon, lorsque Aurore Martin a été libérée des geôles espagnoles, dans lesquelles le gouvernement français l'avait envoyé manu militari, aucun ministre à son retour en France. Et l'on a dû se cotiser pour payer sa caution de mise en liberté conditionnelle...

 

Quant à Sevli Sevimli, on s'en balance carrément.

Sevil Sevimli, 19 ans, lyonnaise et Française, pour sa dernière année d'études, a décidé de découvrir son pays d'origine, la Turquie. Grâce à un échange Erasmus (association internationale permettant d'aller étudier dans un autre pays que le sien) elle est partie étudier à l'université d'Eskisehir dans l'Est du pays. Or durant plusieurs mois, ce sont les prisons du régime d'Ankara qui lui ont servi d'amphithéâtre et les tribunaux comme salles de TD.

Elle a été arrêtée le 10 mai 2012. Selon la police turque, elle aurait assisté à une parade du 1er Mai et d'être allée au concert d'un groupe de musique réputé pour ses actions politiques socialistes.

La jeune femme risque 32 ans de prison pour appartenance à une organisation terroriste. Après avoir connu la prison, elle est assignée à résidence et ne peut donc pas rentrer en France. Elle n'a pas accès à son dossier. Bonjour les droits de la défense en Turquie! Et son jugement est prévu le 26 septembre 2013.

En tout cas, voici la photo de Sevil Sevimli, pour que Laurent Fabius  ne se trompe pas lorsqu'il viendra l'acceuillir dans les salons d'honneur de Roissy. En effet, notre alliée dans l'Otan, la Turquie, ne pourrait pas nous refuser sa libération. Encore faut-il que la France le demande, non?

Sevil-Sevimli-photo

Ah et si Laurent Fabius et son administration ne connaissait rien en turc, ceci aussi:
 

C'est le moins cher que j'ai trouvé en ce putain de temps de crise dans la patrie des droits de l'Homme.

Sinon, il y a un coup de gueule plus pointu (Quand Fabius retournera-t-il au salon d'honneur) de Canaille le Rouge. Son blog ici: link 

Commenter cet article