Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Lamentable, la Commission américaine sur les libertés internationales (c'est son nom) vient de consacrer tout un chapitre de son rapport annuel à la "laïcité agressive" entretenue dans l'Europe de l'ouest, notamment en France où la laïcité est un principe fondamental de sa république.


Alors que d'ordinaire, quelques lignes n'étaient accordées (au fait de quoi je me mêle pour autant? la France serait-elle un état des USA?), en 2013, tout un épais chapitre critique lourdement notre pays en la matière.


il faut savoir que cette commission est officielle, made in dollar, puisque ses membres sont désignés par Obama en personne et le Congrès à majorité "démocrate", le parti du président des USA.


Ainsi, entre autres anathèmes, la dite commission dénonce l'action de la Milivudes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) qui "stigmatise certains groupes nouveaux ou non-traditionnels comme étant soi-disant dangereux", dont la Scientologie ou les Témoins de Jéhovah considérés, selon les USA, comme n'étant pas des sectes.

 

Lamentable, la France, par la voix de son ambassadeur aux States n'a pas souhaité réagir. Sans doute pour ne pas déplaire à son grand ami.


Il est vrai que sur les libertés internationales, notre pays s'aligne sur les positions impérialistes de l'OTAN, le bras armé US dans le monde. Il est vrai que la France n'est pas très efficace pour exiger un état palestinien. il est vrai aussi que le camp de tortures de Guantanamo, installé à Cuba, au mépris des lois internationales et de la souveraineté du peuple cubain sur son propre pays, François II s'en fout comme de ses premières chaussettes.

 

Le centre de détention américain « camp Delta », à Guantanamo Bay  « camp Delta », à Guantanamo.  Photo :  AFP/MICHELLE SHEPHARD

Les prisonniers, détenus illégalement, participent à un mouvement de grève de la faim débuté depuis 2 mois. Ils protestent contre la détention illégale et inhumaine qu'ils subissent et contre les sévices de leurs gardiens à leur encontre. Au mépris de la loi internationale, les USA ont entrepris de les nourrir de force.


Sans doute que Laurent Fabius, notre très élégant et fortuné ministre des Affaires étrangères, a autre chose à faire que de parler au nom des principes républicains de la France.

 

Commenter cet article