Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Fumée noire ou fumée blanche ou bien flammes de l'Enfer? En tout cas, les victimes des abus sexuels par des prêtres se sont nvités au conclave qui va élire un successeur à Benito le XVIe du nom. Ils viennent de Belgique, des USA ou du Mexique. Catholiques, ils demandent aux monsignores de voter pour certains et d'en exclure d'autres, dont 12 qui ont minimisé ce scandale dans l'Eglise de Rome. Cette liste noire a été dévoilée par le SNAP (the Survivors' Network of those Abused by Priests ou «Le Réseau des Survivants Abusés par des Prêtres»).

 

Deux membres du SNAP, posant à Rome avec des photos d'enfance, le 26 février 2013  
membres du SNAP, posant à Rome avec des photos d'enfance, le 26 février 2013  

«Nous voulons dire aux prélats qu'ils arrêtent de prétendre que le pire est passé» concernant le scandale des prêtres pédophiles, car «malheureusement le pire est sûrement à venir», affirme le Snap, pour qui «le scandale n'a pas encore été dévoilé dans la plupart des pays».
Trois cardinaux sont américains : Timothy Dolan (New-York), Sean O'Malley de Boston et le cardinal de la capitale, Washington, Donald Wuerl. Parmi les neuf autres membres du haut-clergé cités figurent deux des «papabili»  les plus en vue, l'Italien Angelo Scola et le Canadien Marc Ouellet. Les autres sont Leonardo Sandri (Argentine), George Pell (Australie), Dominik Duka (République tchèque), Peter Turkson (Ghana), Oscar Rodriguez Maradiaga (Honduras), Norberto Rivera Carrera (Mexique) et surtout Tarcisio Bertone (Italie) qui organise les travaux de préparation du conclave. 

 

Au Mexique, des victimes ont recueilli près de 23.000 signatures contre la participation du cardinal Norberto Rivera qui aurait couvert les agissements de Marcial Maciel, mort en 2008, fondateur de la congrégation des Légionnaires du Christ, accusé de sévices sexuels sur mineurs.

En Belgique, elles ont dénoncé de la même manière la participation du cardinal Godfried Danneels qui "s'est tu", selon l'association Droits de l'Homme dans l'Eglise.

En Italie, une victime a dénoncé la présence du cardinal Domenico Calcagno, alors que les Américains de Catholics United demandaient au cardinal Roger Mahony de "rester à la maison", pour les mêmes raisons.

"De nombreux cardinaux ont fait des déclarations minimisant le scandale", dit Becky Ianni, directrice du Snap, avec des remarques comme "C'est arrivé il y a longtemps, ce n'est pas un problème spécifiquement catholique ou ça ne concerne qu'un petit nombre de prêtres".


Interrogé à propos de cette liste noire, le porte-parole du Vatican Federico Lombardi a indiqué à que "ce n'était pas au Snap de décider qui participe au conclave et qui est choisi".


Ce qui est vrai, aucune victime d'abus sexuel par un ecclésiastique n'a été adoubée cardinal par un pape.

 

Info de ce mercredi: L'archevêché de Los Angeles (USA) propose 10 millions de dollars à quatre "présumés victimes" d'abus sexuels.

Commenter cet article

aline 13/03/2013 21:36

ça commence à peine et le pape est déjà sur liste noire? oh le pauvre François! s'il est aussi inconséquent que le notre, on ne sait plus à quel saint se vouer par les temps qui courent Aline