Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Est-ce que ça gratouillait ou que ça chatouillait les dirigeants du PCF d'avoir la faucille et le marteau sur leurs cartes d'adhérents, comme sur leurs timbres mensuels de cotisants? En tout cas, la question ne sera plus posée pour cette année 2013. Après en avoir discuté avec eux-mêmes, ils ont rayé d'un trait de plume le symbole remontant à la création du parti au congrès de Tours en décembre 1920.

 

congres-de-tours.jpgMarcel Cachin exhortant les délégués à fonder le PCF

Sa motion l'emportait avec 2/3 des voix contre les thèses sociaux-démocrates de l'Internationale socialiste et de sa section française (SFIO) qui avait trahi Jean Jaurès en s'alliant avec la droite et le patronat, dans l'Union sacrée, lors de la Première Guerre mondiale.


Oui, mais aujourd'hui, alors que le prochain congrès du PCF demande d'avoir la tête dans les étoiles pour construire un avenir meilleur, plus de faucille ni de marteau. Comme si d'un passé honteux, on devait faire table rase? Mais quel passé honteux sous la faucille et le marteau, celui de tous les combats anticolonialistes depuis la guerre du Maroc en 1921 à celle d'Algérie ou bien du Vietnam? Celui des Brigades internationales lors de la guerre civile espagnole et du soutien actif du PCF à la république d'Espagne? Celui de la lutte dans la Résistance des communistes français contre les nazis et le régime de Vichy? Celui de l'application du programme politique du Conseil national de la Résistance, notamment avec les nationalisations et la Sécu à la Libération? Celui de toutes les luttes sociales du Front populaire au temps présent?

La tête dans les étoiles et ne plus regarder en arrière, sans plus savoir d'où on vient, sans plus connaître pourquoi le PCF fut créé, tout en ne biaisant pas sur ses erreurs et aussi sur ses profondes tragédies, avec toujours dans son coeur l'espoir vibrant des lendemains qui chanteront? Merde Alors.

 

Certes, le groupe Gauche Démocrate et Républicaine (10 élus Front de gauche et 5 élus ultramarins), à l'Assemblée nationale, dirigé par le député communiste André Chassaigne, semble aller aussi à hue et à dia. Un coup, ça vote contre le gouvernement, un coup ça vote pour et un autre coup ça s'abstient. Et le député communiste, le camarade Carvalho de l'Oise, lui, ne votera pas pour le mariage pour tous, comme les 5 députés ultramarins. Quant à l'amendement de la députée PCF Marie-George Buffet en faveur de la PMA, aucun député du groupe GDR ne le contresignera, pas même ses camarades communistes.

Oui, alors, du passé faisons table rase, sans repère idéologique et surtout sans débat, ou si peu.


En 1969, je fus convoqué par les Renseignements généraux, la police politique de la France, pour avoir créé un cercle de la jeunesse communiste dans mon village de Port-la-Nouvelle, dans l'Aude. Cette même année, re-belote, convoqué par les RG pour être le trésorier à Narbonne, de l'UNCAL (Union nationale des comités d'action lycéens) fondée dans les lycées après mai-juin 1968. Je n'ai pas oublié les fondements de mon engagement pour une meilleure société, pour faire se lever le jour, comme on le chantait dans l'organisation de jeunesse des Vaillants et des Vaillantes, puis des Pionniers de France à laquelle j'appartenais aussi.

pcf001.jpg

Non, je n'irai pas cracher sur mon passé. Je veux toujours faire se lever des lendemains qui chantent, le poing dressé contre le capitalisme et notre mauvaise société.

 

 

Perspective orangée

 

Le ciel rougit de pourpre et de sang,

Il ne veut pas s'éteindre d'habitudes.

Mais vous,

Vous soufflez votre veilleuse dès la première ride du soir,

Maudissant l'autre qui,

Dehors,

Passe devant la porte sourde de votre maison sans regard,

Et sifflote,

Et puis rêve dans la nuit à une perspective orangée.

 

La gueule de la nuit a croqué vos étoiles d'un coup de dent affamée.

Et les nues deviennent sans forme,

Sans frisson,

Sans aucun sillon.

 

Il fait toujours froid

Pour celui qui ne sait plus rêver.

 

Chemin

 

Roger Colombier

 

Commenter cet article

R
Oui,combien je suis d'accord avec cet article,et combien je suis triste devant cette liquidation qui semble arriver bientôt (le congrès ?) à son aboutissement. Fraternellement, Roquet (adhérent et
militant de 1946 au 31e congrès)
Répondre
S
très beau poème, être communiste c'est avoir une philosophie
le marxisme,c'est vouloir changer le monde,c'est continuer notre route vers l'avenir, en s'appuyant sur notre passé, sur notre histoire avec ses bons moments comme avec ses erreurs et ses mauvais
moments, le parti communiste a des bases de classe, et qui peut sans arrière pensée sacrifier nos symboles sans en avoir discuté et pas de manière formelle avec tous les adhérents, aujourd'hui les
dirigeants du parti se permettent d'agir de la même façon que les socialistes qui renient leur parole,en laissant tomber tout sentiment de lutte
Répondre
D
Merci pour cet article; que peut-on faire contre ces imposteurs qui sont en train de terminer leur oeuvre de liquidation ?
Salut et fraternité
Diablo
membre du PCF de 1969 à 2000
Communiste toujours !
Répondre