Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Voilà, l'affaire est bouclée. Gilles Bernheim, grand rabbin de France, autorité morale sur l'ensemble des rabbins français, vient d'avouer qu'il n'était pas agrégé de philosophie. Des petits curieux avaient fait des recherches à ce sujet sur les lauréats et n'avaient pas trouvé son nom et pour cause.


Mais ce n'est pas son premier mensonge. Il s'était présenté également comme un écrivain émérite, notamment dans son essai paru à l'automne contre le mariage pour tous intitulé Mariage homosexuel, homoparentalité et adoption : ce que l'on oublie souvent de dire. Écrits salués par de nombreux dignitaires catholiques et par Benito XVI en personne qui cite son auteur et son essai publiquement le 21 décembre 2012. Et aussi par le Figaro:

 

Grand-Rabbin-Mariage-gay.png

 

Oui, dans la croisade contre le mariage pour tous, les religions se serrent les coudes.


Et bien, le grand rabbin de France avait là aussi plagié des auteurs. Attention pas la prose de confession israélite, mais celle qui se fait le mieux à l'extrême-droite du dieu du Vatican, notamment les écrits du prêtre Joseph-Marie Verlinde, fondateur de la Fraternité monastique de la famille de saint Joseph. Le grand rabbin de France a même copié mot pour mot une interview de Béatrice Bourges, présidente du Collectif pour l'enfance, catholique ultra conservatrice en première ligne contre le mariage pour tous en France, fille aînée de l'Église.


Pourvu que le grand rabbin n'est pas pompé sur un imam intégriste, mon dieu! Du coup, il n'y aurait plus de guerre de civilisations et ça se serait con pour tous les philosophes qui s'en réclament.

 

En tout cas, il semble que les grands esprits se rassemblent contre le mariage pour tous, que l'on soit de la mosquée, de la cathédrale ou de la synagogue.


Gilles Bernheim, grand rabbin de France, sur Radio Shalom, a reconnu ses mensonges mais exclut de démissionner.


Il a raison, un intellectuel de cette trempe, il faut le garder pour éclairer les consciences. Et puis, ça me permet ces quelques lignes sur l'éternel qui crèche en Israël au plus haut des cieux.

Commenter cet article