Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Après avoir été élu président de la république par Dieu (les ilslamistes) avec la complicité des frères musulmans très influents dans l'armée, le frère musulman Mohamed Morsi vient de s'attribuer les pleins pouvoirs. Oui, c'est le sabre et le goupillon à la mode égyptienne.

"Le président peut prendre toute décision ou mesure pour protéger la révolution", a annoncé le porte-parole de la présidence, Yasser Ali, en lisant une "déclaration constitutionnelle" à la télévision. "Les déclarations constitutionnelles, décisions et lois émises par le président sont définitives et ne sont pas sujettes à appel" en attendant une nouvelle Constitution, a-t-il ajouté. Inch allah donc. Non ça c'est moi qui l'écrit.

 

Du coup, les juges menacent de faire grève et prennent la tête du mouvement de contestation qui nait dans le pays. Du coup également, les Frères musulmans appellent à manifester pour «appuyer les décisions du président». Oui, la démocratie avec la charia, ça ne va pas ensemble.

Du coup aussi, les forces de sécurité ont commencé à construire des murs autour des bâtiments officiels de la capitale (selon l'AFP), pour empêcher les protestataires (ou les infidèles, c'est comme on le sent) de s'en approcher.

 

Bon J'ai parlé des Frères musulmans, je n'oublie pas le FMI. Madame Lagarde, la boss en chef de cette instance capitaliste, vient d'accorder un prêt de 4,8 milliards de dollars sur 22 ans à l'Egypte du frère Morsi, le 20 novembre dernier. Et les USA financent toujours autant l'armée égyptienne. Oui, sous toutes les latitudes, le sabre, le goupillon et le capitalisme, cela va bien ensemble.

Commenter cet article