Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     On en parle bien souvent, sans savoir ce que c'est dans ce monde où les sigles font florès, ce qui n'arrange rien. Pour autant, l'on sait plus que, depuis le 1er novembre 2007, son directeur général est Dominique Strauss-Kahn dont on on connaît par ailleurs l'appartenance politique.

     En fait, le Fonds Monétaire International est une institution regroupant 187 états; dans son conseil d'administration, 8 états ont un représentant permanent; ce sont les USA, la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, le Japon, la Chine et l'Arabie Saoudite disposant de fait d'un minorité de blocage pour faire la pluie ou le beau temps dans le monde, mais surtout le mauvais temps.  Mais cela n'engage peut-être que moi.

     Concernant notre pays, il avait salué la mise en place du contrat première embauche (CPE) et encouragé le gouvernement a en généraliser son application; la rue en avait décidé autrement. Dernièrement, avant la Révolution en Tunisie et en Egypte, il avait adoubé officiellement leurs dictateurs respectifs; là aussi, la rue n'a pas semblé apprécier. Et les chômeurs, les salariés et les retraités, de la Grèce ou du Portugal notamment, sont en train de vérifier les reculs sociaux qu'il a imposé ici où là.

     Retour en France où en 2007, le FMI avait encouragé le gouvernement à lutter contre les rigidités sur le marché du travail (et donc du Code du travail); il s'opposait aussi à de nouvelles revalorisations du Smic. Le 1er août 2009, il écrivait qu'il "faut à tout prix éviter une dynamique insoutenable de la dette" et donc rééquilibrer nos finances publiques.

     Il me semble que le gouvernement de Nicolas Sarkosy ait entendu 5 sur 5 les directives du FMI.

     Mais, j'ai oublié de dire que la fonction du FMI dans le monde (page 6 site officiel) est "de promouvoir la coopération monétaire internationale, de garantir la stabilité financière, de faciliter les échanges commerciaux, de contribuer à un niveau élevé de l'emploi, à la stabilité économique et de faire reculer la pauvreté."

     Alors, faut-il se méfier du Fonds Monétaire International?

 

 

Commenter cet article