Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est en tout cas ce que le Procureur général de notre république laïque (à moins que je ne me trompe) de la Cour d'appel de Caen pense. Il vient de se joindre à la demande de l'évêque de Coutances pour faire annuler une décision du tribunal de cette même ville.


Un libre penseur de ce département de la Manche en avait plus qu'assez de voir qu'il était toujours inscrit sur les registres de baptême de l'Église catholique, alors qu'il ne croyait pas d'un poil au dieu du pape. Comme ces registres sont accessibles au public et que l'évêché avait refusé sa demande, en prétextant du caractère irréversible du sacrement chrétien, notre libre penseur à traîné le prélat du Vatican devant la Justice. Celle-ci lui a donné raison. Mais plus têtu que le diable, le super-curé a fait appel, ce qui est son droit le plus strict, vu que l'inquisition n'existe plus en France et que c'est tant mieux.


Or, dans sa demande d'appel, l'évêque de Coutances dit que le baptême catholique n'a pas plus d'importance que le premier slip de Jésus. Oui, affirme celui qui ne doit pas contrevenir aux dogmes de son église:  « Le baptême ne serait pas constitutif d’un évènement intime, mais serait un fait objectif dont on ne saurait déduire l’appartenance religieuse d’une personne, lorsqu’il lui a été administré en bas âge ».


 

Commenter cet article

C
Bonsoir Roger,

On peut fort bien se faire débaptiser si on en fait la demande, les libres penseurs ont dénommé cette opération, l'opération crayon rouge.
Certes, des paroisses font sans aucun doute de la résistance, la preuve, il ne fait pas bon perdre des ouailles. Je ne l'ai pas fait pour ma part, ça ne m'empêche pas de vivre (et de penser).

Amitiés

caroleone
Répondre
S
pour la première fois, je lis dans ce blog des amalgames qui sont malsains
vous prenez le problème à l'envers, en effet le clérical ne dépasse pas le laic, ils ne jouent pas dans la même cour
l'erreur vient de ce monsieur libre penseur qui saisit un tribunal laic( celui de la république) pour traiter d'un problème intime et religieux qui ressortait de sa conscience et surtout de ses
parents qui étaient maîtres de son éducation catholique.
il est vrai que le procureur ne devait pas se mêler de ce problème non plus
il faudrait maintenant envisager que tous les morts de france qui ont été recensés par les mormons et baptises dans leur religion, portent plainte contre cette formidable puissance que sont ces
mormons( américains)
Répondre