Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Une loi contre les licenciements boursiers ?

Mardi, des salariés d'entreprises en difficultés, venus de toute la France, ont manifesté devant le ministère du travail tenu par Michel Sapin. Ils ont revendiqué le vote d'une loi contre les "licenciements boursiers" et pour "une vraie sécurisation de l'emploi".

 

Interrogé par BFM tv-RMC Laurent Berger, numéro 1 de la CFDT, a dit partager leur inquiétude et comprendre leur colère. Ouf, on respire et la lutte finale risquerait donc de s'organiser en compagnie de la CFDT.

Et bien non, le même Berger a rajouté aussitôt: "Mais une loi contre les licenciements boursiers, il faut bien savoir de quoi on parle. Moi, je ne sais pas ce qu'est un licenciement boursier. Ce que je sais, c'est que des entreprises parfois font des licenciements qui ne sont pas justifiés économiquement et dans l'accord que nous avons signé, ces licenciements sont encadrés" (par la signature de la CFDT avec le MEDEf du 11 janvier 2013, note de ma pomme). Oui, a dit le bon Berger: soit l'administration refusera les licenciements, soit on paiera plus cher lesdits licenciements. Et combien de roupies de sansonnets en plus, camarade Berger, est-il prévu dans ton fabuleux accord et de quelle adminstration tu causes, celle où crèche l'ancien numéro 1 de la CFDT ?

Un ange passe, il a pris pourtant une loupe, mais n'a rien trouvé...

 

Bref, pile poil comme la 35e promesse du candidat socialiste Hollande:"Pour dissuader les licenciements boursiers, nous renchérirons le coût des licenciements collectifs pour les entreprises qui versent des dividendes ou rachètent leurs actions, et nous donnerons aux ouvriers et aux employés qui en sont victimes la possibilité de saisir le tribunal de grande instance dans les cas manifestement contraires à l'intérêt de l'entreprise". Laquelle promesse n'a pas été entérinée par une loi. Et c'était pourtant là le minimum!

 

Et si on écoutait l'étoile du Berger, avec qui vous voudrez dans les différents rôles:

 

 

 


Commenter cet article