Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

delattregassicourtresistance

Comme les années précédentes, le PCF de Mantes-la-Jolie a tenu à déposer une gerbe en son nom au pied des différents monuments de la ville rappelant la Deuxième Guerre mondiale.


Le 8 mai 1945 commémore la capitulation sans conditions du Reich hitlérien, victoire sur la barbarie nazie à laquelle le PCF a grandement contribué.


Dans notre région, dès août 1940, 4 communistes se réunissent secrètement à Mantes-la-Jolie: Louis Racaud, Robert Dubois, Robert Le Maout et Gabriel Roulleau. Ils fondent ainsi le premier noyau de résistance et qui le restera longtemps dans le Mantois.

 

Dès le début de l'année 1941, le standerkommandant Wimmer Hauptmann fait apposer dans tout le canton de Mantes l'avis suivant: "Toutes les personnes trouvées en possession de tracts communistes seront arrêtées par les troupes d'occupation et jugées par le Tribunal militaire de la Feldkommandatur de Saint-Cloud". Par ailleurs, Marc Chevalier, préfet de Seine-et-Oise, prévient qu'il punira tous les actes de sabotages ou de distribution de tracts communistes. Dans le même temps, il réquisitionne le sanatorium d'Aincourt, le 5 octobre 1940, pour en faire un lieu d'emprisonnement des militants et élus communistes de la région parisienne.

 

Louis Racaud et son groupe vont se renforcer pour créer l'Organisation Spéciale chargée de lutter directement contre l'occupant nazi et le gouvernement collaborationniste de Pétain. Ce mouvement a été officiellement reconnu comme "un mouvement de Résistance assimilée à une unité combattante à partir d'octobre 1940" (Journal officiel de la République)

 

Une histoire qui, visiblement, ne plait pas à tout le monde et que certains voudraient voir oublier, s'indigne Marc Jammet, conseiller municipal communiste, sur son blog. 

 

"En effet, au square Brieussel, une gerbe manquait à l'appel - celle des communistes - mystérieusement disparue entre sa livraison et la commémoration officielle.

 

gerbeegaree

 

Disparue .... puis retrouvée sur les informations données - après la cérémonie - par le service communication de la mairie et le maire-adjoint en charge des commémorations patriotiques. La gerbe avait été jetée à côté d'une petite plaque commémorative en face de l'entrée de l'hôtel de ville à 300 mètres du lieu de la cérémonie.

 

Dès qu'elle a été retrouvée, la gerbe a été remise en place par les communistes de Mantes la Jolie."

 

gerberemisegerberemise1

 

Toujours est-il que cet "oubli indigne" n'a fait que blesser les résistants présents qui, communistes ou non, n'auraient jamais pu penser que l'on puisse entâcher les idéaux de la Résistance qui les avaient guidés et pour lesquels nombre de leurs camarades avaient donnés leur vie.

 

La mairie de Mantes-la-Jolie est étiquettée UMP.

Commenter cet article

Canaille le Rouge 12/05/2013 11:50

j'ai mis ton article en lien avec une accroche d'une page chez moi

Le Mantois et Partout ailleurs 12/05/2013 14:52



Lire le blog de Canaille le Rouge, sur over-blog, sous le titre "Les enfants de Pétain."