Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Enfin, c'est une façon de parler, car la police nationale ne flingue pas à tort et à travers. Cela se saurait. C'est de revendications qu'il s'agit et donc de fonctionnaires manifestant à cor et à cris dans les rues.

  Bien entendu, ma pomme n'a rien contre les manifs puisque en tant que vieux syndiqué à la CGT, j'en ai effectué un grand nombre depuis que j'ai compris à quel état voulait me vouer le capitalisme.

  Oui, la police subit aussi de plein fouet la suppression d'un flic sur deux et des cdd à foison avec l'embauche d'adjoints de sécurité pour un contrat de 3 ans. On ne pourrait donc qu'applaudir que des salariés d'un service public manifestent leur mécontentement dû à la politique de Sarko en la matière. Car voilà le syndicat Alliance dans la rue, quand auparavant il était présent plutôt devant micros et caméras, comme à être le porte-parole du ministère de l'Intérieur...

 

  Bon, il manifeste contre le manque de moyens accordés à la police, ce qu'il ne faisait pas hier. Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire... Or, dans ces rassemblements, il met surtout fortement et plus en avant la "présomption de légitime défense", celle-ci tirée du chapeau de Sarkozy, comme par hasard, lors d'un meeting du 26 avril 2012? Cette même présomption de légitime défense, que Claude Guéant en personne qualifiait de permis de tuer. Bon, c'est vrai, là aussi c'était avant que son boss de l'Elysée n'en parle...

  Alors, Alliance ferait-il de la politique sans le savoir, ou sciemment est-il au service de la droite en campagne électorale?

 

  Note de ma pomme: Alliance est affilié à la CGC; son ex-secrétaire général a fait partie de l'équipe de Nicolas Sarkozy, tandis que son patron actuel, Jean-Claude Delage, appelait à voter Sarko (ce qui est leur droit absolu).  Mais Alliance, le syndicat, c'est juré, ne fait pas de politique. La preuve, depuis le 26 avril, pure coïncidence avec le meeting de Sarkozy, Le Figaro lui offre ses colonnes et l'Ump ne dit pas qu'il fait de la politique comme ces bolcheviks de la CGT...

 

  Ah, j'allais oublier l'article du Point, du 7 janvier 2012, journal dont on ne peut pas dire qu'il soit gauchiste:

  La récente promotion de la Légion d'honneur du 1er janvier est révélatrice de l'état d'esprit de nos chers gouvernants. Dimanche dernier, Nicolas Sarkozy a récompensé le dernier carré des fidèles avant la fin du quinquennat. La liste est tellement longue qu'on croirait que le président et ses ministres ont fait le plein pour 20 ans, comme s'ils avaient anticipé que la droite, après avoir gouverné dix ans, ne reviendrait pas au pouvoir de sitôt ! Des préfets, des maires, des conseillers généraux, d'anciens sénateurs et même un adjoint au maire de... Bordeaux.

  Mais ce qui frappe, c'est le nombre de fonctionnaires de police épinglés, des officiers, des commissaires. On trouve même un syndicaliste, toujours le même à vrai dire : le chevalier Jean-Claude Delage, patron du syndicat maison Alliance, distingué par le ministre de l'Intérieur pour ses 28 ans de service. Il a bénéficié de toutes les promotions bien qu'il n'ait pas été actif depuis longtemps. Il a même été nommé Responsable d'unité locale, grade le plus élevé dans le corps des sous-officiers qui, normalement, n'est accordé qu'en fin de carrière et au compte-gouttes. Une fonction donnant droit à un salaire de 3 000 euros net, et normalement réservée aux services actifs de la police.

 

Légitime défense

Commenter cet article