Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

mensonge

Elle court sur facebook et a été partagé 100 000 fois en 2 jours. Son auteur "Reynald Pais" affirme qu'il a réalisé un tableau comparatif "à partir d'infos brutes sur le site du gouvernement". Sans préciser lequel, comme quoi la vérité ne sort pas toujours des réseaux sociaux.


Il n'empêche, tout ce que notre pays compte de réactionnaires et d'esprits étroits se sont engouffrés dans cette manipulation des idées. Mentez, il en restera toujours quelque chose!

L'auteur dit désormais que c'était pour rire. Il y en a donc dans notre pays qui s'essaie à faire rire sur la misère de leurs concitoyens. Lamentable!

 

Un qui n'a pas rigolé non plus, c'est Jean-Chistophe Sarrot, de ATD Quart-Monde. La vérité sur la misère et les souffrances du genre humain en France, il la côtoie au quotidien pour essayer de la soulager. Cette fable bidon, "ça fait souffrir beaucoup de gens. Ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts à partir du 15 du mois et on leur dit qu’ils gagnent plus que les gens qui travaillent. »

Il a refait les calculs pour ces deux famillis comptant chacune 5 membres selon l'auteur.

Conclusions:

La famille vivant du smic et du RSA activité gagne 25 812 euros et ses dépenses contraintes (en considérant qu’elle ne paye pas la cantine) sont de 8940 euros environ par an. Il lui reste donc, après paiement des factures, 16 872 euros par an (1406 euros par mois) pour se nourrir, se vêtir et de divertir.

 

Pour celle vivant uniquement du RSA, le revenu annuel est de 18 560 euros pour les mêmes dépenses contraintes. Il lui reste donc 9620 euros (soit 801 euros par mois) pour les autres dépenses.


 

Martin Hirsch, ex-commissaire dans le gouvernement de Sarkozy, chargé justement du RSA, a effectué ses calculs à la demande de Rue89. Son résultat avoisine celui de ATD Quart-Monde.


Et donc son commentaire:  « Le calcul (de Reynald Pais) est complètement faux.

 

Source: Rue89 du 13 03 2013.


Commenter cet article