Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L''affaire Cahuzac n'est que la partie émergée de l'iceberg de la fraude fiscale (et aussi de la spéculation) organisée par les cols blancs. Et vouloir n'accabler que celui qu'on a pris ses mains dans le pot de confiote, ça s'appelle défendre le système capitaliste qui régente notre planète. C'est bon pour l'Elysée autant que pour la droite. Et aussi pour son extrême car, dans la famille Le Pen passez moi le grand-père, la Suisse n'avait pas non plus de secret pour y ouvrir un compte.

 

 

Le 29 mars 2013, des députés UMP ont déposé une proposition de loi, soit 10 jours après que Jérôme Cahuzac soit viré par François II, parce qu'on ne pouvait plus refermer la porte de son ministère quand il en sortait, à cause des gamelles qu'il avait au cul. Et le 2 avril, l'ex-ministre du budget avouait.


Mais que contient cette fameuse proposition de loi issue de la bande à Copé et consorts? Ni plus ni moins qu'un dispositif d'amnistie fiscale pour permettre aux fraudeurs ayant un compte dissimulé dans un paradis fiscal, de rapatrier ce fric moyennant le paiement d'une amende forfaitaire de 5%.

Ces dignes députés de la bande à Copé et consorts, dans le préambule de leur proposition, évoque ce qui s'est fait sous le gouvernement de Silvio Berlusconi "au début de l'année 2009".

 

Le ridicule ne tue pas souvent en politique, la honte jamais.


Allez, capitalistes de tous pays, continuez à vous unir de faire main basse sur toutes les richesses de la planète. En France, l'UMP est le gardien du temple et le gouvernement actuel le fidèle gestionnaire des marchands du temple.

 

Commenter cet article