Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

François Hollande avait beau fanfaronner, hier, lors de sa conférence de presse, le fric pour l'aide européenne aux plus démunis n'y est pas. Et si les chefs d'état et de gouvernement ont avalisé la politique budgétaire européenne, les pères-la-rigueur, que sont l'Allemagne et la Grande-Bretagne, ont imposé l'austérité, y compris dans l'aide aux populations défavorisées du continent.

 

Certes, une ligne budgétaire à cet effet est prévue. Mais elle est considérablement réduite: 2,5 milliards d'euros contre 3,5 milliards précédemment. Et ce sera à partager entre 28 états contre 20 précédemment, alors que le chômage et la précarité explosent dans tous les pays.

 

Au contraire de François Hollande, les associations caritatives françaises (Banque alimentaire, Restos du coeur, Croix-rouge et Secours populaire) unanimes, affirment qu'en 2014, près de la moitié des 130 millions de repas pourrait ne plus être distribuée.


Oui, l'Europe de la concurrence libre et non faussée demande aux pauvres de sauter un repas sur deux.

A quant un coup de balai définitif?

Herman Van Rompuy (D) a proposé ce vendredi matin une proposition de budget que les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE discutent.Herman Van Rompuy (à droite), Président de l'Europe a  proposé un budget  de rigueur que tous les chefs d'Etat et de gouvernement ont signé.

Commenter cet article

sorcière and co 09/02/2013 08:12

Oui, l'Europe des riches et de la spéculation contre les peuples