Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mahamadou Issoufou, président du Niger, vient de confirmer que des forces spéciales françaises sécurisent désormais les bassins miniers d'uranium exploités par Areva, multinationale française.

Le terme "forces spéciales" ne doit pas s'entendre comme des policiers chargés du maintien de l'ordre. Ce sont des militaires aguerris à tous les combats dans un milieu hautement hostile.


François Hollande et Laurent Fabius, son ministre des Affaires étrangères, avaient beau jeu de prétendre que l'armée française avait pour mission de protéger des ressortissants et des intérêts strictement français.

Il faut donc envisager que l'uranium nigérien n'est plus dans un état indépendant depuis 1960, mais bien une ressource naturelle française.


Quant au mandat de l'ONU pour que l'armée française agisse de la sorte? Et quel agrément du Parlement envers l'exécutif dans cette nouvelle opération coloniale?


Et dites-moi, François Hollande, chef d'état d'un pays en faillitte (selon Sapin votre ministre du chômage) et général en chef des armées de la France (selon la Constitution), combien que ça va coûter? En sachant que la guerre au Mali pèse d'ores et déjà 70 millions d'euros, sans compter les majorations prévues sur la solde et la retraite des soldats en opérations extérieures...

 

 

En fait d'âne, ce sont plutôt ceux qui soutiennent le président de la République française dans son aventure coloniale.

 

 

Commenter cet article