Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

      Les 17 et 18 septembre 2011, nombre de nos concitoyens visitent le patrimoine culturel et humain de notre pays. Mr et Mme Sarkozy ont tenu à faire bonjour à ceux qui se pressaient dans le palais de l'Elysée, s'esbaudissent les médias. Encore heureux, car rien n'est à eux et tout est à nous là-dedans. N'oublions jamais que l'Elysée, le palais Bourbon (l'Assemblée nationale), le palais du Luxembourg (le Sénat) et Matignon ont été gagnés par la Révolution sur la monarchie absolue de droit divin. Liberté, égalité, fraternité, des mots qui devraient s'inscrire dans les mémoires et dans notre coeur, et faire honte à ceux qui logent actuellement dans les palais que la République a vaincu sur la tyrannie.

 

     Pour ma part, je peux admirer la splendeur d'un édifice gothique et saluer le génie de ses architectes. Mais je n'oublie jamais, pour autant, la peine profonde des manants qui l'ont élevé, quand la mort ne les a point fauché durant ce labeur interminable. Alors que vivent les journées du patrimoine et le genre humain, laborieux, créateur et intelligent.

 

    Et à quand une maison de la mémoire ouvrière dans le Mantois? Celle des campagnes et celle des usines, celle du travail des hommes, des femmes toujours sous rémunérées et celui des enfants à 12 ans au labeur, sinon moins âgé encore? A quand une maison de la mémoire ouvrière dans le Mantois, avec les conquêtes sociales du mouvement ouvrier, ses défaites, parfois ses tragédies, mais toujours avec ses espoirs.

     Hélas à Mantes-la-Jolie, en place des petites habitations d'antan, s'élèvent toujours plus d'immeubles (en long désormais, mais toujours atones et froids): cela au nom de la modernité. A Mantes-la-Ville, ce n'est pas mieux. On va raser une ancienne filature du début du 20e siècle, une usine où les ouvrières étaient majoritaires et qui a mis la clé sous la porte un jour, pour faire de la plus-value ailleurs. Cela toujours au nom de la modernité. N'aurait-on pas pu gardé l'architecture et aménagé l'intérieur selon les concepts d'un agencement moderne, alliant pour une fois la mémoire et le présent?

 

     Malheur à celui qui arrête son regard sur l'horizon, en oubliant hier et sans jamais regarder demain. Celui qui s'en tient à l'instant présent, ne changera jamais le vieux monde. Cela est de tous les temps.

Commenter cet article

le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com 18/09/2011 20:23


cet article est le plus "grand" depuis le début du blog
je souscrits absolument à tout ce qui est écrit et chiche de faire une maison de la mémoire dans le mantois
dj