Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

50 ONG et les agences de l'ONU appellent Israël à lever le blocus de la bande de Gaza

"Depuis plus de cinq ans dans la bande de Gaza, plus d'1,6 million de personnes sont soumises à un blocus, en violation du droit international. Plus de la moitié sont des enfants", selon la déclaration commune, signée notamment par Oxfam, Amnesty International, Médecins du Monde, Save the Children, l'Unicef ou l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

  Dans une conférence de presse, le coordinateur humanitaire de l'ONU dans les Territoires palestiniens, Maxwell Gaylard, a "réitéré cet appel à la levée du blocus et à la fin de la punition collective des habitants de Gaza". "Ce dont Gaza a besoin, c'est d'un véritable développement, mais à cause du blocus, nous devons nous concentrer sur le travail humanitaire, c'est un gaspillage d'argent", a déploré, lui, le commissaire général de l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés de Palestine Filippo Grandi, jugeant le blocus "illégal" et qui  n'apporte pas la sécurité qu'il est censé amener à Israël.

  Dans des documents présentés, les ONG soulignent les difficultés envers la population, comme la "fermeture depuis 2007 de 30% des entreprises de Gaza", où "80% des habitants dépendent de l'aide". En outre, "90 à 95% de l'eau de la nappe phréatique de Gaza est impropre à la consommation" et les restrictions imposées par Israël à l'importation vers Gaza de nombreux matériaux de construction ont entraîné "un manque de plus de 71.000 unités de logement, soit environ 23% du logement total à Gaza".

 

  Israël impose un blocus depuis la capture d'un de ses soldats en juin 2006, mais libéré en octobre 2011 en échange d'un millier de prisonniers palestiniens. Ce blocus a été renforcé en juin 2007, quand les islamistes du Hamas ont pris le contrôle du territoire. Et on se rappele l'assaut meurtrier de l'état Hébreu en mai 2010, comme pour asphyxier toujours plus les populations de la bande de Gaza et faire le lit à la peste de l'extrémisme religieux.

  Aujourd'hui encore, en maintenant un strict blocus maritime, en restreignant la circulation des personnes et des biens, Israël fait de Gaza un foyer permanent de tensions tant dans la région que sur le plan de vue international. Et toujours au mépris des conventions internationales et des résolutions de l'Onu.

 

  Mais la "bonté" de l'état hébreu ne s'arrête pas avec le blocage par mer, par la terre et par les airs de la bande de Gaza. Il poursuit sa colonisation des terres palestiniennes partout ailleurs sans grands cris de la communauté internationale. Netanyahou, le premier ministre qui gouverne avec des fascistes religieux, pour conserver la "cohésion nationale juive", envisage aussi de parquer en plein désert 20 000 réfugiés Africains qui avaient fui la guerre au Soudan ou en Erythrée. Comment on dit liberté en hébreu?

 

 

gaza-un-foyer-de-tension-permament-09010919_gaza2x2i1_ori567.1231498126.jpg

 

Commenter cet article