Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

François Hollande avait tiré l'imposition à 75% des grandes fortunes (plus de 1 million d'euros), comme le magicien sur son estrade un lapin de son chapeau. Une promesse du candidat socialiste à la présidentielle qui avait surpris jusqu'à son plus proche entourage, c'est dire. Mais c'était l'époque où il fallait se montrer de gauche dans les paroles du haut d'une tribune politicienne.

http://img.filmsactu.com/datas/films/p/r/presto/n/4837f1adabefb.jpg

Une fois à l'Elysée, les belles promesses du candidat se sont vite envolées au vent mauvais de l'austérité. Ainsi en fut-il d'une véritable révolution fiscale, cohérente et réfléchie, pour s'attaquer aux privilégiés de la finance, aux évadés fiscaux de tous bords et à la spéculation. Restait la taxation à 75% des revenus supérieurs à 1 million d'euros. Encore n'était-ce que du provisoire sur deux ans. Comme si les privilèges de la finance, les fraudeurs fiscaux et la spéculation auraient magiquement disparus au bout de deux années.

 

Mais au lieu de respecter la législation sur l'imposition, pour une mesure un tantinet de gôche, on a taxé les personnes au lieu des foyers. Ainsi la droite a eu beau jeu de saisir le Conseil Constitutionnel, lequel vient de censurer tout naturellement cette loi bancale juridiquement.

Mon voisin pense que l'Elysée, avec tous les énarques que comptent la présidence de la République, le gouvernement et tous les économistes du même métal qui les conseillent, en a fait exprès. Pour ne pas s'attaquer ainsi à la finance. Pas con mon voisin, peut-être...

 

Bon, le Medef et la droite sont ravis de l'affaire, comme le monde du fric dans le foot professionnel et tous ceux qui font du patriotisme une affaire de gros sous à laquelle il ne faut pas toucher. Et Gégé ou Aflfelou qui sont partis pour rien!

 

Je vous proposerai bien du civet de lapin pour le premier jour de l'an nouveau. Mais par évidence, il n'en reste pas un poil ni le bout d'une moustache.

 

 

Commenter cet article

caroleone 30/12/2012 11:10

Bonjour Roger,

Tiens ton lapin dans son chapeau me plait bien, j'étais passée à côté de ce scoop, j'ai toujours la tête dans les étoiles faut dire. Je te pique ta prose et te remercie d'avance.

Amitiés

caroleone