Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Mon camarade la Canaille rouge demande à faire paraître cet article qu'il a titré "Point de vue nauséeux, image d'un monde pourri". Bien volontiers. Cela se passe à Davos, la cité où se réunit chaque année le gratin du capitalisme international avec ses valets, dans la Suisse de la finance et du secret bancaire, celle où l'argent sale est roi et aussi la misère humaine.

 

 

 

http://www.ined.fr/fichier/t_newsl/70/newsl_focus_img_abandon.jpg

Images d'un passé bien révolu

 

 

      Lisez bien ce qui suit et faites rebondir et circuler, passez le lien, copiez l'article montrez la beauté du capitalisme du 21ème siècle.

 

      Et surtout regardez bien où est posée la première pierre de cette "œuvre charitable".


      Vous ne rêvez pas et La Canaille vous met en lien tout l'article publié ce 24 février 2012 dans "24h en Suisse".


 

12-02-24--Boite-a-bebes.jpg

Oui, l'auvent en bois est bien révolu, maintenant il y a le chauffage ! 

 

 

      C'est à Davos, Suisse (CH sur les plaques des Rolls) aussi connu pour ses conserves de lingots et son marché de la rente et taux d'intérêt que pour ses chalets de cowboys du show biz, les pincefesses du club de Bilderberg.

   Voila comment Davos, le Neuilly des Alpes, le Cannes de l'hotellerie alpine, la City au bord des pistes innove.

    Voila comment la presse helvète nous s'emballe et nous emballe le bé...projet :

"Cet été, une «fenêtre à bébé» sera installée à Davos. La Suisse alémanique en comptera alors deux, alors qu’aucun dispositif de ce genre n’est prévu en Suisse romande.

      Se rendre à l’hôpital, déposer anonymement son bébé dans la «fenêtre», le laisser sur le petit lit chauffant et repartir. En raison d’une détresse psychique ou de la pression de l’environnement familial ou culturel, des femmes en situation difficile choisissent d’abandonner leur enfant dans la «fenêtre à bébé".

      Oui, "la fenêtre", car pas question pour les instigateurs du projet de parler de boîte. «Ce mot vient de l'Allemagne où le dispositif a été lancé, mais nous voulons nous en distancer. C'est pourquoi nous préférons utiliser le terme de fenêtre», précise Dominik Müggler, président de l’Aide suisse pour la mère et l’enfant (ASME).

 

"Lundi, un nouveau nourrisson, une petite fille, a été placé dans une telle installation créée en 2001 à l’Hôpital régional d’Einsiedeln (SZ)."

  Pendant qu'au fumoir, entre deux réunions officielles de ces messieurs qui se répartissent les richesses de la planète, leurs dames officielles ou celles qui le sont moins pourront faire un tour en calèche, pour voir si ces tirelires sont garnies.

 

      Franco, et ses adoptions forcées, était un précurseur disparu trop tôt : avec cet outil d'hygiène sociale, l'industrie du rapt par la misére pourra  repartir, les dames patronesse vont pouvoir faire tricoter dans les ouvroirs.

      Bon sang que la Canaille n'est pas nostalgique et qu'il a en son temps pesté sur ce qui à conduit à l'effondrement d'un modèle de socialisme qui conduisait à son échec.

      Mais au moins, les plus anciens, souvenez vous et faites connaitre ce que peut être un projet Humain avant qu'il ne dérape. Ce sont des repères indispensables pour construire un projet d'émancipation.

     Souvenez vous de la place de l'enfant de la naissance à l'université, du droit des femmes poussés à un point tel que ceux et celles qui, aujourd'hui veulent des crèches d'entreprise pour organiser l'exploitation du travail la nuit les dimanches et fêtes pour les femmes, disaient pis que pendre de ces "outils à caporaliser les enfants". Pas pour idéaliser mais faire mesurer et pointer où se trouve toujours la ligne de front des premières victimes.


      Aujourd'hui c'est chasse à la contraception, répression de l'IVG, criminalisation, les enfants et leur mère refilés dès la naissance dans les mains du Vatican comme en Pologne ou en Hongrie, en France où les offensives obscurantistes qui ne sont pas circonscrites au "fn" ou à Boutin .

     Et toujours à la pointe du progrès, propre sur elle, cette partie gratinée de la Suisse des coffres à numéro, du secret bancaire qui invente la conditionnneuse à enfant. Vous noterez la reconversion de l'industrie du coffre fort. 


      Vive le capitalisme !!

 

 

 

Commenter cet article