Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Il y a 140 ans, comme un espoir mis au charnier, s'achevait dans la "Semaine sanglante", la Commune de Paris. Voir à ce sujet ma page "Quand Mantes-la-Ville débaptisait ses rues".

 

     Le grand Victor Hugo, du haut de son exil, célébrait à sa façon le courage des Communards:

     Sur une barricade, au milieu des pavés

     Souillés d'un sang coupable et d'un sang pur lavés

     Un enfant de douze ans est pris avec des hommes

     Es-tu de ceux là, toi? - L'enfant dit: nous en sommes.

     C'est bon, dit l'officier, on va te fusiller.

     Attends ton tour. - L'enfant voit des éclairs briller,

     Et tous ses compagnons tomber sous la muraille.

     Il dit à l'officier: Permettez vous que j'aille

     Rapporter cette montre à ma mère chez nous?

     Tu veux t'enfuir? - Je vais revenir - Ces voyous

     Ont peur! Où loges tu? - Là près de la fontaine.

     Et je vais revenir, Monsieur le Capitaine -

     Va t'en drôle! - L'enfant s'en va - Piège grossier

     Et les soldats rirent avec leur officier,

     Et les mourants mêlaient à ce rire leur râle.

     Mais le rire cessa, car soudain l'enfant pâle

     Brusquement reparu, fier comme Viala

     Vint s'adosser au mur et leur dit: Me voilà.

                                             Victor Hugo. Juin 1871.

Commenter cet article