Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

t-hopital.1236450713.jpg

La ministre valide la privatisation de la cardio, titre en pleine une Le Courrier de Mantes. La ministre de la Santé en question est étiquetée Ps, comme le sont de nombreux élus du Mantois et la nouvelle députée de la 8e circonscription.

"Colère chez les défenseurs de l'hôpital public, conternation au Parti socialiste", poursuit le journal dans sa une. Et de décrire en page intérieure la sanction envers le docteur Faivre, déchu par l'hôpital de Mantes de ses responsablités car partisan de la réouverture de la coronographié cédée au privé. Et de décrire aussi le vif émoi d'élus Ps, dont le premier-adjoint au maire de Mantes-la-Ville. Celui-ci indique dans la presse, que, avec d'autres potes à lui du Ps, il va demander "une audience à la député Françoise Descamps-Crosnier pour qu'elle relaie leur protestation auprès de la ministre" .

Bon, je vais les aider à trouver l'adresse de ladite députée: elle est maire de Rosny-sur-Seine, ville voisine, et siège avec eux à la Communauté des communes de Mantes en Yvelines. De plus, ils appartiennent à la même section locale du Parti socialiste. Et s'ils n'arrivaient pas à la joindre, ce qui serait bêta, il y a le téléphone et au pire le pigeon voyageur. Mais attention, les télécoms privatisées ne sont plus aussi performantes et la chasse vient d'ouvrir.

Enfin, pourvu que ça aboutisse, parce que je n'ai pas lu, depuis que la ministre a validé la privatisation, un communiqué de madame la députée du Mantois à ce sujet.

Commenter cet article

S
bravo, tout le monde au sein du parti socialiste est d'accord pour faire bloc auprès de l'indéfendable président
amnésique et bobineur, et ensuite quand arrivent les retombées de leurs méfaits il n'y a plus personne c'est toujours l'autre ras le bol de toutes ces anguilles qui nous pourrissent la vie comme au
temps du sarkoland
un peu de tenue kamarades du ps, achetez vous une colonne vertébrale, il n'est pas encore trop tard
Répondre