Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

hopital

 

Communiqué de presse:

 

Hôpital de Mantes : Face au mépris, la détermination de tous

 

Au mépris des sollicitations du Comité Cœur Hôpital Mantes, porteur de 25000 pétitions pour la réouverture de la cardiologie interventionnelle, la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a choisi de répondre au Maire de Mantes-la-Jolie, Michel Vialay, qui n’a jamais apporté le moindre soutien à l’action de la population, bien au contraire.

 

Dans sa lettre distribuée lors du dernier conseil municipal, la Ministre se prononce clairement pour le projet Fineve de privatisation d’activités « rentables » et demande aux élus de faire preuve de pédagogie auprès des habitants ! Scandaleux !

 

Le même jour, le Directeur de l’hôpital limogeait de sa fonction « le chef de service » de la cardiologie pour avoir critiqué la clinique d’Evecquemont et l’Agence Régionale de Santé. Scandaleux !

 

Ce n’est ni de pédagogie, ni de muselière dont ont besoin les 250000 habitants du bassin de vie desservis par notre hôpital.

 

Notre santé et nos vies méritent un acte politique fort qui les prenne en compte : c’est la réouverture immédiate de la cardiologie interventionnelle.

 

C’est le moteur de développement pour l’ensemble des services de l’hôpital, garant d’un accès égal pour tous à une santé de qualité, de proximité. 

 

Seule notre mobilisation obtiendra la réouverture. Ministre et ARS, aujourd’hui comme hier, veulent nous faire taire.

 

Ce sont notre colère et notre détermination qu’ils renforcent.

 

Armelle Hervé

Secrétaire de la section de Mantes la Jolie du PCF

 

Note de ma pomme: Le maire de Mantes-la-Jolie est estampillé UMP, comme son adjoint qui est le boss de la clinique privée en question dans le communiqué. Marisol Touraine, ministre de la Santé, est elle étquetée Ps, comme le directeur de l'Agence régionale de la sante d'ïle-de-France. Et la nouvelle députée du coin appartient elle aussi au parti à la rose. Trouvez l'erreur.

Commenter cet article