Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Loyers encadrés, cocorico ou rideau de fumée pour cacher l'arbre qui cache la forêt des arnaques en tout genre? Le débat est ouvert.

 

  Côté Cécile Duflot, ce dispositif doit empêcher les hausses de loyer abusives lors de la relocation d'un logement ou au moment du renouvellement de bail. Dans ces 38 agglomérations, le propriétaire ne peut pratiquer une hausse supérieure à celle de l'indice de référence des loyers (IRL), utilisé pour la révision des loyers d'habitation. Des dérogations sont prévues en cas de travaux ou si le loyer acquitté par l'ancien locataire avait été manifestement sous-évalué par rapport aux loyers pratiqués dans le voisinage.

 

   Côté ma pomme: Déjà des dérogations à la règle sont prévues en cas de travaux. Quels travaux et de quel montant la réévaluation du loyer? Quant à un propriétaire qui aurait sous-évalué le loyer de son locataire, bonjour le philanthrope! J'espère que madame Duflot n'a pas prévu une palanquée de médailles pour féliciter ce genre d'oiseau rare. Car effectivement, ils doivent être rarissimes.

  De plus, les meublés et les HLM ne sont pas concernés par le décret. Et il n'y a pas gel des loyers mais une sorte de régulation sur laquelle le bailleur peut s'asseoir dessus. La loi ne permet pas d'informer le locataire du montant du précédent loyer. A chacun d'aller sonner à la porte de ses futurs voisins pour tenter de voir si le loyer proposé est abusif ou non. A lui ensuite de saisir la Justice dont on connaît la lenteur à cause de la suppression de postes dans la Fonction publique d'état. Et puis combien ça va coûter d'aller défendre une loi qui ne donne aucun moyen au locataire contre son proprio?

  D'ailleurs les associations des locataires CGL et CNL se sont abstenues lors de la présentation du décret, tandis que la Fédération des agences immobilières disait que les bailleurs ne seraient "pas trop pénalisés".

  Une fois encore, on reste au milieu du gué. Enfin, ce dispositif ne concerne que 38 agglomérations. Comme si les loyers étaient bas partout ailleurs en Gaule.  Mais madame Duflot a promis une loi pour arranger tout ça, sans en préciser la date. Elle n'est pas à l'écologie, alors on veut bien croire qu'elle ne nous produise pas du vent. Allez, bonnes vacances madame Duflot. Mais le débat reste ouvert.

 

 

Commenter cet article