Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Il siège au conseil des ministres. Auparavant, il était  porte-parole de l'UMP. Il tirait sur tout ce qui bougeait, même dans son propre camp sur ceux qui dépassaient la ligne imposée par l'Elysée. Sans doute pour récompenser ce long-couteau, Nicolas Sarkozy l'a adoubé dans son gouvernement des riches.

     Il semblait s'être assagi dans le fond de son fauteuil doré. Puis, patatras! A un journaliste d'une radio lui demandant quel était son livre de chevet, il répondait "Zadig et Voltaire", confondant une ligne de prêt-à-porter avec  "Zadig", l'une des oeuvres magistrales de Voltaire, écrivain et philosophe du siècle des Lumières.

     Ensuite, il présenta un chariot dit "de l'essentiel" pour les consommateurs, dans les grandes surfaces. Un flop monumental qui ne fit rire personne cette fois, surtout les pauvres à qui cela était destiné. Alors est-il passé au congé maternité, disant que, malgré son état, la femme possédait toutes ses facultés intellectuelles et toute son énergie. Pour écourter ledit congé ou pour qu'elle travaille à domicile?

     A la veille des vacances, il prétendait que la baisse de la TVA dans la restauration avait  fait progresser l'emploi dans cette profession. Paf, quelques jours plus tard, les chiffres calamiteux du chômage en expansion tombaient. Mais qu'à cela ne tienne, s'il y a du chômage, rétorquait-il, c'est parce que nous faisons trop d'enfants et que, par conséquent, trop de gens entrent sur le marché du travail.

 

     A la décharge de Frédéric Lefebvre, il est  toutefois secrétaire d'Etat en charge du Tourisme, des PME, des Professions libérales, du Commerce, des Services, de l'Artisanat et de la Consommation. (Ouf!) Ce qui ne lui laisse pas trop de temps pour lire, étudier les dossiers du ministre du Travail ou les explications de l'INSEE.

     Pourquoi ne pas le décharger et le nommer simplement porte-parole du gouvernement. Au moins cela détendrait l'atmosphère lors des points de presse hebdomadaires où l'on s'ennuie mortellement. Et en ces temps de crise, ça, mes braves amis, c'est de l'or en barre.

Commenter cet article