Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

M6 a diffusé un reportage (un de plus dans les médias de la pensée unique) sur la fraude aux allocations en France: salauds de pauvres, non content de ne pas bosser, ils grugent la CAF ou les ASSEDIC! Et le pire ce sont les prolos immigrés:

sayson.jpg

C'est l'idée générale qui circule pour embrumer les esprits et mettre en pièces le système de solidarité mis en place en 1945, par l'application du programme politique du Conseil National de la Résistance. Pas du patronat et d'une très grande partie de la droite française, lesquels avec l'extrême droite ont préféré Hitler et la collaboration à l'indépendance de la patrie.

Ainsi, pour réduire à zéro ce qui s'est construit à la Libération sur une France ruinée, pillée et meurtrie, qui n'a pas entendu l'histoire du chômeur arnaquant chaque mois 2 000 euros de RSA?

Une chose simple toutefois: déjà le RSA c'est 483,24 euros pour une personne seule et si on y ajoute une aide au logement, on est loin de la fraude permettant de vivre au crochet de la société. Bref et ce n'est pas ma pomme qui vous le dit, mais la Cour des comptes du père La-Rigueur Didier Migaud: la fraude sociale représente chaque année entre 10 et 15 milliards d'euros. Fin de citation comme il dit Pujadas au jt de France 2.

Certes, c'est important, mais loin de la caverne extraordinairement riche des 40 voleurs.

Par contre, la fraude aux prélèvements de la part des entreprises est de 8 à 15 milliards d'euros, contre 2 à 3 milliards pour celle aux prestations sociales, soit 4 fois plus. Côté travail au noir, entre 10 et 12% des entreprises sont concernées, côté particuliers 1%: 10 fois moins. (Rapport parlementaire du 22 juin 2011).

Revenons à la Cour des comptes évoquant la fraude à la CNAF, soit 675 millions d'euros en 2010: 0,46% des alocataires fraudent les allocations familiales, 0,24% la prestation d'accueil du jeune enfant, 3,1% l'allocation de parent isolé et 3,6% le RSA. Là encore, on est très loin de la fraude massive qui s'exercerait dans les bassins de vie défavorisés et sinistrés. Et toujours très loin des 60 à 80 milliards d'euros fraudés par les entreprises.

Oui, entre 60 à 80 milliards  d'euros de fraude au total par les entreprises, les médias font leurs choux gras avec la fraude sociale estimée entre 10 et 15 milliards.

Certes, un fraudeur reste un voleur, qu'il soit petit ou grand. Mais la Cour des Comptes du socialiste Didier Migaud revendique toujours moins de fonctionnaires avec un budget de l'Etat toujours plus étriqué. Quant l'évasion fiscale hors de la France, Jérôme Cahuzac, le ministre chargé de la réprimer, la cherche encore. Oui, moins de fonctionnaires, comme si on voulait ne pas punir les fraudeurs, surtout les patrons.

 

Les fraudes, toutes les fraudes, sont à combattre en y mettant les moyens humains et financiers. Surtout en n'épargnant pas la classe sociale bien protégée par la droite comme par le gouvernement actuel. 


Commenter cet article

sorcière and co 16/03/2013 20:19

que penses de la fraude d'un candidat président qui se fait élire sur un programme et qui une fois élu applique strictement le contraire de ce qui était prévu

caroleone 16/03/2013 16:12

Bonjour Roger,

C'est marrant, on en entend pas parler de ses fraudes là !!
Et quand tu penses le nombre de gens qui adhèrent à cette thèse de la fraude des allocs etc.....et la propagent également.

Bel article que le dessin illustre à merveille.

Amitiés

caroleone